Accord pour la recapitalisation de la SAR !

Les actionnaires au sein du Conseil d'administration de la SAR viennent de trouver un accord pour la recapitalisation de la société après plusieurs mois de tiraillement et de procédures judiciaires.

SAR senegal

.

Le Conseil d’administration et l’Assemblée générale extraordinaire tenus ce jeudi 30 décembre 2021 ont approuvé un package de résolutions. Locafrique supporte la position de l’État dans l’option de recapitalisation de la SAR (Société africaine de raffinage).

Selon Confidentiel Afrique, au lieu des 420 milliards de FCFA qui constituaient le point de friction entre Locafrique et le reste des actionnaires, le Conseil d’administration s’est arrimé sur la demande de Locafrique.

Un bridge loan d’un montant de 90 millions d’euros (soit 60 milliards de FCFA) a été approuvé. Les besoins immédiats de la société africaine de raffinage sont estimés à 60 milliards de FCFA. Ces fonds serviront à oxygéner les turbines asphyxiées par le déficit de la SAR.

L'ORIGINE DES BISBILLES ENTRE LOCAFRIQUE ET LA SAR

ADVERTISEMENT

Le 30 juin 2017, Locafrique rentrait dans le capital de la Société africaine de raffinage (SAR) à hauteur de 34% suite au rachat des actions alors détenues par la société Petrolum Chemicals & Mining Company (PCMC) appartenant au groupe Bin Laden. L’une des mesures phares de la convention de partenariat était de permettre à Locafrique, de passer de 34% à 51% du capital de la SAR, par la cession de 17% des parts détenues par Petrosen, actionnaire majoritaire de la SAR. Il convient de rappeler que cet accord n'a toujours pas été respecté et que Locafrique s'en est ouvertement indigné.

Mais, au titre de l’exercice 2020, la SAR a réalisé une perte de 59 milliards de FCFA avec des fonds propres négatifs de l’ordre de 53 milliards de FCFA. C'est cette situation qui a poussé le Conseil d'administration de la SAR à la recapitalisation de la société.

C'est au sujet de cette recapitalisation que Locafrique et le Conseil d'administration de la SAR se sont heurtés. En effet, l'actionnaire minoritaire propose d’inscrire dans les comptes le siège de la SAR estimé à 92 hectares et évaluée aujourd’hui à 115 milliards FCFA. Ce qui permettrait de corriger largement les fonds propres négatifs avec au final un solde de fonds propres positifs de l’ordre de 61 milliards FCFA au minimum. Ce que la SAR, qui tablait sur un plan de financement de plus de 420 milliards FCFA entièrement basé sur les fonds des actionnaires et la marge de soutien, ne voulait pas entendre.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

L'ultimatum de Bassirou Diomaye Faye aux ex ministres de Macky Sall

L'ultimatum de Bassirou Diomaye Faye aux ex ministres de Macky Sall

Mercato : le cas Mikayil Faye sème la discorde à Barça !

Mercato : le cas Mikayil Faye sème la discorde à Barça !

Kaffrine : un fœtus retrouvé dans une poubelle

Kaffrine : un fœtus retrouvé dans une poubelle

Macky Sall envoyé spécial de Bassirou Diomaye Faye

Macky Sall envoyé spécial de Bassirou Diomaye Faye

Mali: blocus de plusieurs localités après l'enlèvement de plus de 110 civils

Mali: blocus de plusieurs localités après l'enlèvement de plus de 110 civils

Présumée « épinglée » par l'IGE : Le démenti ferme de Mimi Touré

Présumée « épinglée » par l'IGE : Le démenti ferme de Mimi Touré

Louga : un bus se renverse à l’entrée de la ville !

Louga : un bus se renverse à l’entrée de la ville !

4,5 millions de sénégalaises célibataires : l'appel du khalife des Tidianes aux hommes

4,5 millions de sénégalaises célibataires : l'appel du khalife des Tidianes aux hommes

Sénégal : l'état des finances est très préoccupant

Sénégal : "l'état des finances est très préoccupant"

ADVERTISEMENT