Import-export : les punaises de lit, une épidémie de polémique ![Reportage]

Dakar, est devenu un véritable « dépotoir » de matériels venants d’Europe. Si cette importation présente des avantages pour les uns, elle est également source de problèmes. A ce sujet, s’invite la question des punaises de lits. En Europe, les migrants sont accusés au moment où les Sénégalais estiment que ces bestioles viennent avec les matériels importés notamment les matelas.

punaises-de-lit-

« Je ne suis plus l’actualité étrangère. Je vois qu’en France qu’on accuse les migrants disant que ce sont eux qui importent les punaises de lit dans l’Hexagone. On peut écarter cette thèse et c’est dû sûrement à la saleté », un fait évoqué par Kadiatou Ba, étudiante en 3e année informatique dans une université de la capitale. Cette informaticienne en devenir soulève un débat sur l’origine des punaises de lits. Si une partie de l’Hexagone accuse les migrants établis chez eux, les autres notent que les matériels exportés depuis l’Europe sont également la véritable cause de cette situation.

Les punaises de lit sont des insectes microscopiques qui se multiplient à une allure folle et dont les morsures provoquent piqûres et démangeaisons. Dans les tissus, les meubles, les rideaux, les appareils électroniques et surtout le matelas, elles s'immiscent partout et persistent. Les matelas ont été mentionnés comme principale cause.

Au rond-point de Liberté 6, pollution sonore et chaleur infernale font le quotidien des riverains. Ce qui n’empêche en rien la marche des activités. Au détour d’une ruelle, le commerçant de meubles et de matelas, Ablaye Ndiaye, est assis à même le sol, tourne à vice à la main, il démonte une table. En t-shirt bleu, la cinquantaine révolue, le sieur Ndiaye émet une réserve sur les « matelas venants ».

Il estime que le dernier choix revient au client et que chacun y va selon sa bourse : « Les clients aiment la facilité. Certains disent qu’ils n’ont pas le prix pour un matelas neuf et se rabattent sur les « venants ». Ces matelas sont très dangereux. Si le matelas n’est pas neuf ou ne n’est pas exporté en étant enveloppé d’une couverture perméable, on s’expose à des maladies ou aux punaises de lits. Il se peut que le matelas que tu achètes appartient à un blanc qui était malade. On peut être contaminé sans le savoir. Pour les autres matériels, il y a moins de dangers. »

ADVERTISEMENT
  • Avis mitigés sur la question !

Abdou Gaye trouvé sur place est un ami de commerçant. A entendre leur conversation, on peut savoir nettement que ce sont de bons compagnons. Le sieur Gueye, se prononçant sur la question, explique son expérience qu’il n’est pas prêt d’oublier. Il dit « acheter un matelas venant » sans imaginer que y avait la présence de punaises de lit. « Je l’ai acheté à 180 000 FCFA. Il s’agit d’un matelas réflexe et la dame qui me l’a vendu m’a rassuré que le matériel était de bonne qualité. C’est un jour que la bonne, en faisant le ménage dans ma chambre qu’elle m’a fait savoir que y avait des punaises de lit dans toutes la chambre et qu’elles provenaient du matelas. J’ai dû donner mon lit, le matelas et quelques de mes habits avant de déménager », explique-t-il. Après cette narration, il dit ne plus acheter de matériel venant et le déconseille à tous.

A quelques encablures de là, Fatou Fall est gérante d’un magasin de Bazar. Elle a un frère qui vit en Europe et qui lui procure sa marchandise à travers des conteneurs. Elle fait savoir que son frangin lui a parlé de ce sujet qui fait polémique en France.

Toutefois, Mme Fall indique que cela n’a eu aucun impact sur leur chiffre d’affaires : « Nos clients continuent d’affluer vers notre magasin parce qu’ils sont convaincus de la qualité de nos matériels. Je peux vous assurer que mon frère contrôle tous les matériels avant de les envoyer au Sénégal. Les français ont peut-être un problème avec les punaises et veulent tout simplement accuser les migrants ». Fatou estime que c’est un faux débat avant d’ajouter : « depuis des années, nous nous activons dans ce secteur d’exports de matériels. Pourquoi, c’est seulement en 2023 qu’on soulève la question.

  • La France raille les migrants

En effet, en France, cette question de punaises de lit à suscité une vive polémique et une vague d’indignation. Un célèbre journaliste et animateur télé est allé jusqu’à faire le lien entre la prolifération des punaises de lit dans les transports et les salles de cinéma et la hausse du nombre d’immigrés qui entrent en France.

Des propos qui ont déclenché une vague d’indignation et qui reflètent l’état d’esprit d’une partie de la société française. C’est un cliché qui a décidément la peau dure. Les immigrés sont forcément insalubres et incivils pour ceux qui leur sont hostiles. Depuis le fameux dérapage de Jacques Chirac en 1991 à propos du bruit et de l’odeur qui se dégagent selon lui des appartements des immigrés, la banalisation des attaques contre cette frange est allée crescendo.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Keur Massar : un policier ouvre le feu sur des ouvriers qui…

Keur Massar : un policier ouvre le feu sur des ouvriers qui…

Mali : interpellation d'un proche du Premier ministre, Choguel Maiga

Mali : interpellation d'un proche du Premier ministre, Choguel Maiga

VIH Sida au Sénégal : les homosexuels les plus touchés !

VIH Sida au Sénégal : les homosexuels les plus touchés !

Doro Guèye mouille Macky Sall pour des terrains d'une valeur d'1,2 milliard FCFA

Doro Guèye mouille Macky Sall pour des terrains d'une valeur d'1,2 milliard FCFA

Criminalité faunique : 2 trafiquants arrêtés avec des peaux de léopard

Criminalité faunique : 2 trafiquants arrêtés avec des peaux de léopard

L’homme d’affaires Dora Gueye arrêté par la gendarmerie

L’homme d’affaires Dora Gueye arrêté par la gendarmerie

VDN3 : un trafic de drogue démantelé dans une dibiterie

VDN3 : un trafic de drogue démantelé dans une dibiterie

Mort de journalistes à Gaza: RSF dépose une nouvelle plainte devant la CPI

Mort de journalistes à Gaza: RSF dépose une nouvelle plainte devant la CPI

Tribunal : le téléphone du père de Bah Diakhaté volé

Tribunal : le téléphone du père de Bah Diakhaté volé

ADVERTISEMENT