Le solaire, l’avenir de l’énergie en Afrique (Enquête) ?

L'énergie solaire photovoltaïque - l’électricité produite à partir d’énergie solaire - est en train de gagner en popularité en Afrique en raison de son abondance et de son prix abordable. Le continent bénéficie d'un ensoleillement abondant tout au long de l'année, ce qui en fait un lieu idéal pour le développement d'infrastructures d'énergie solaire. De plus en plus de pays africains adoptent l'énergie solaire, ce qui laisse entrevoir un avenir radieux pour les besoins énergétiques du continent.

Energie solaire photovoltaïque

Le solaire constitue donc une solution prometteuse, car étant respectueux de l’environnement et économiquement accessible. Cependant, le continent africain a toujours été un environnement difficile pour la production d'électricité. De nombreux pays ne disposent pas d'infrastructures dignes de ce nom. Selon l’Institut Montaigne, « 645 millions, c’est le nombre d’Africains qui n’ont pas d’accès à une source d’électricité. Et ce chiffre continuera mécaniquement d’augmenter du fait d’une croissance démographique supérieure aux nouvelles capacités de production d’électricité ».

De plus, le soleil brille sur l'Afrique presque tous les jours de l'année, ce qui en fait un endroit idéal pour l'utilisation de l'énergie solaire, mais à ce jour, un nombre insignifiant de centrales solaires a été concrétisé en Afrique. Seuls 32 % de la population y a accès, selon la Banque africaine de développement. C’est le taux le plus faible du monde, alors même que les besoins sont considérables, avec une population en augmentation constante (390 millions d’habitants en plus en 2017) selon la même source.

  • Potentiel énorme

Le continent africain a le potentiel pour devenir un leader mondial de l'énergie solaire. Avec ses ressources naturelles abondantes et sa croissance démographique rapide, c'est la région idéale pour le développement du solaire à grande échelle. De nombreux pays africains, comme le Sénégal, ont déjà commencé à opérer la transition.

Selon l’Agence Nationale pour les Énergies Renouvelables du Sénégal (ANER), « le pays s’est déjà lancé dans un ambitieux programme par la mise en œuvre de projets destinés à diversifier, augmenter et améliorer la capacité de production énergétique, ayant débouché sur de bons résultats et un certain nombre d’applications intéressantes. Le Gouvernement du Sénégal a mis en place une politique visant à rechercher des solutions alternatives à ses problèmes d’approvisionnement en énergie, en favorisant, dans ce cadre, le développement des énergies renouvelables au moyen de la diversification des sources de production ».

ADVERTISEMENT
  • Avantages

L'un des avantages de l'énergie solaire est qu'elle est abordable. Les formes traditionnelles de production d'électricité, telles que le charbon, le pétrole et le gaz, sont coûteuses et nécessitent d'importants investissements dans les infrastructures. En comparaison, le coût de production de l’électricité est de 0,20 à 0,50 USD/kWh. Ce qui est très cher. L'énergie solaire est donc beaucoup moins chère à produire et à entretenir, ce qui en fait une option intéressante pour les pays africains dont les ressources sont limitées.

Elle s’adapte à tous les terrains en plus d’être respectueuse de l'environnement, ce qui constitue un avantage considérable pour un continent qui subit déjà les effets dévastateurs du changement climatique. Le solaire n'émet pas de gaz à effet de serre, qui contribuent au changement climatique, ce qui en fait une source d'énergie beaucoup plus propre que les formes traditionnelles de production d'électricité.

  • Défis

Malgré les nombreux avantages, il reste des défis importants à relever. L'un d’eux est le manque d'investissement dans l'infrastructure de l'énergie solaire. De nombreux pays africains ne disposent pas des ressources financières nécessaires pour investir dans des projets d'énergie à grande échelle, ce qui freine la croissance du secteur.

Un autre défi est le manque de main-d'œuvre qualifiée dans le secteur. L'installation et la maintenance des infrastructures d'énergie solaire requièrent des compétences et des connaissances spécialisées, et il y a actuellement une pénurie de professionnels formés dans ce domaine dans de nombreux pays africains.

  • L’espoir est permis

Malgré ces défis, l'avenir de l'énergie solaire en Afrique reste prometteur. L'Union africaine s'est fixé pour objectif de parvenir à un accès universel à l'électricité d'ici à 2030. L'énergie solaire devrait jouer un rôle important dans la réalisation de cet objectif. Avec les investissements et les infrastructures adéquats, le solaire a le potentiel de transformer le paysage énergétique du continent africain dans les années à venir.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT