"De quoi as tu peur ?", Adji Sarr déshabille Ousmane Sonko

Face à la presse ce lundi, le leader de Pastef est revenu sur son procès avec Adji Sarr qu'il qualifie de "mascarade". Des propos qui ont fait réagir la masseuse qui n'a pas tardé à apporter la réplique.

Adji Sarr

Les prochaines jours à venir seront décisives dans l'affaire Sweet Beauty opposant Ousmane Sonko à la masseuse Adji Sarr. Le procès prévu ce 16 mai, a déjà débuté sur la place publique ou chacun des deux camps essaie d'avoir l'opinion de son côté.

Ce 1er mai, le leader de Pastef a organisé un point de presse pour se prononcer encore sur cette affaire qui selon lui est orchestré par le régime de Macky Sall pour empêcher sa candidature en 2024

Une sortie que Adji Raby Sarr qualifie de manipulation de l'opinion. D'après la masseuse, le leader du Pastef n'est pas prêt pour que la vérité éclate sur cette affaire qui a tenu en haleine les sénégalais pendant plus de 3 ans.

A travers une correspondance repris par Senenews, Adji Sarr demande à Ousmane Sonko de prendre son courage à deux mains et l'affronter devant le juge.

ADVERTISEMENT

Voici l'intégralité du texte.

"Mes chers compatriotes,

Aujourd’hui, celui que J’ACCUSE nommément a fait un point de presse pour se laver à grande eau devant les sénégalais.

Je n’en ferai pas autant du moment que la justice de mon pays, en qui je place toute ma confiance, a fini de retenir la date de notre procès. Nul besoin !

On criait tous les deux qu’on était prêt à aller vers un procès et maintenant que c’est fait je ne vois aucunement l’utilité d’organiser des points de presse pour avoir l’opinion de son côté.

Le tribunal de l’opinion ce sera après le verdict basé sur l’existence ou non des preuves de mes allégations.

Si les sénégalais pensent que je suis assez folle pour accuser un citoyen d’actes aussi graves pour ensuite dire je n’ai aucune preuve, c’est mal me connaître.

J’espère qu’ils suivront ce procès avec toute l’impartialité et la neutralité requises.

Quand vous êtes une femme et que vous vous sentez salie, vous n’en n’avez cure de ce que représente la personne qui vous a souillé ou de qui elle est.

Aujourd’hui, je veux dormir du sommeil des justes avec le sentiment d’avoir lavé mon honneur et celui de toute ma famille.

Je ne demande à personne de nous croire sur parole, ni lii, ni moi. Que tout le monde attende que l’on arrive à ce procès que ce monsieur ne veut pour rien au monde.

Pour cela, il est prêt à sacrifier de jeunes sénégalais.

De quoi a t-il peur ?

N’est ce pas qu’il n’a rien fait ?

Qu’il donne l’opportunité aux sénégalais d’en avoir le cœur net.

C’est tout ce que je lui demande.

Prendre son courage à deux mains et oser m’affronter devant un juge.

Rendez-vous le 16 Mai.

En attendant, ne vous laissez pas manipuler.

Que la paix règne au Sénégal et dans le monde !

Votre sœur, fille, nièce

Adji Rabi Sarr

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT