Pop Smoke : un jeune de 18 ans a reconnu avoir tué le rappeur

Vendredi, un jeune homme de 18 ans a admis être l'assassin de Pop Smoke. Le rappeur a été tué à son domicile au début de l'année 2020 alors qu'il prenait sa douche et que des individus armés s'étaient introduits chez lui à Beverly Hills pour le cambrioler.

Le rappeur américain Pop Smoke tué à son domicile à l'âge de 20 ans. (TMZ)

Le rappeur Pop Smoke a été tué par balle le 19 février 2020, suscitant une grande émotion dans le monde de la musique. Depuis lors, les autorités ont enquêté sur les circonstances de sa mort et ont finalement arrêté quatre personnes en juillet de la même année, soupçonnées d'être impliquées dans le meurtre.

Maintenant, plus de trois ans après l'événement tragique, l'un des suspects a reconnu avoir tiré sur Pop Smoke et a plaidé coupable devant le tribunal pour enfants. L'individu, qui avait 15 ans au moment des faits, est actuellement âgé de 18 ans et devrait rester en prison jusqu'à ses 25 ans. Hot New Hip-Hop a rapporté que cela équivaut à une peine de sept ans de prison.

Les deux autres suspects, qui étaient majeurs en 2020, risquent la peine de mort s'ils sont reconnus coupables. L'identité de l'individu qui a plaidé coupable n'a pas été révélée.

Pour rappel, Pop Smoke était considéré comme l'un des artistes les plus prometteurs de sa génération avant sa mort tragique. Le monde du rap a été profondément choqué par sa disparition soudaine.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT