ADVERTISEMENT

Les séries télévisées : puissant outil de propagande LGBT [Opinion du contributeur]

Dans un contexte où les productions audiovisuelles sont aveuglément consommées par la grande masse, la propagande LGBT s'est trouvée comme véhicule les séries télévisées.

Image d'illustration : personnages de Omar et Ander dans la série Elite

.

ADVERTISEMENT

L'homosexualité est un sujet très complexe très souvent développé, de manière subtile dans les séries. Sa représentation dans le monde de la production audiovisuelle pose question.

Dans un monde où les plateformes de visionnage deviennent très influentes, la production audiovisuelle tient un rôle majeur, servant souvent comme une voie pour véhiculer des messages en filigrane. L'accord Blum-Byrnes du 28 Mai 1946 est sans doute l'exemple patent s'agissant de l'influence du cinéma dans le monde. Ce qui en fait un puissant outil de propagande.

Ce que nous relevons de prime abord s'agissant de cette représentation de l'homosexualité, c'est la position des "minorités", réfractaires à ce sujet. De plus en plus, nous voyons une propagande en faveur de la communauté LGBT. Cette propagande se lit premièrement dans la manière de présenter les homosexuels. Il s'agit toujours d'une histoire triste qui pousse à avoir de l'empathie pour le personnage. Dans ce sillage, nous avons les personnages de : Ian Gallagher ( Shameless ) Omar ( Elite ) Monty ( 13 reason why ) etc.

D'autres part, nous notons un stéréotype défini s'agissant de la composition des couples homosexuels. Les scénaristes s'évertuent à mettre en couple deux hommes issus de deux minorités :

- Dans Elite, série espagnole, il y a le personnage d'un black musulman ( Malick ) d'un autre arabe ( Omar ) qui vit une relation compliquée avec le personnage d'Ander. Ce dernier aussi devait tomber malade dans le film, revient cette idée d'empathie.

- Dans 13 reason Why, série américaine, il y a le personnage de Tony Padilla ( mexicain ) avec Caleb ( un black américain ).

- Récemment dans Power book II, saison 1, nous notons pour la première fois dans la série, la présence d'homosexuels (3), les deux sont black.

Si du coté de la politique, le militantisme en faveur de la communauté LGBT traine le pied dans certains pays, la production audiovisuelle, de son coté, s'incruste et progresse. Entrant dans tous les foyers via l'écran.

-------------

Pulse Contributors est une initiative visant à mettre en évidence diverses voix journalistiques. Les Contributeurs Pulse ne représentent pas la société Pulse et contribuent en leur nom propre.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

NBA : Les Bucks battent le Heat grâce à un triple-double d'Antetokoumpo

NBA : Les Bucks battent le Heat grâce à un triple-double d'Antetokoumpo

Real Madrid : 18e blessure pour Eden Hazard

Real Madrid : 18e blessure pour Eden Hazard

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

ADVERTISEMENT