Les recommandations officielles de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ainsi que celles des autorités sanitaires des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni et de l'Australie, n'énumèrent pas le gargarisme comme traitement efficace du COVID-19.

"Alors que certains remèdes occidentaux, traditionnels ou à la maison peuvent réconforter et atténuer les symptômes de COVID-19, rien ne prouve que les médicaments actuels puissent prévenir ou guérir la maladie", indique le site Web de l'OMS.

Il n'y a également aucune preuve à l'appui de l'affirmation selon laquelle le coronavirus «reste dans la gorge pendant quatre jours» avant d'atteindre les poumons.

L'OMS indique que la période d'incubation du COVID-19, qui est le temps entre la transmission du virus et l'apparition des symptômes de la maladie, varie de 1 à 14 jours, mais est le plus souvent d'environ cinq jours.

L'UNICEF a confirmé qu'il ne s'agissait pas d'une information émise par l'organisation, ajoutant:

“C'est, malheureusement, un autre exemple de désinformation que nous avons vu circuler sur les réseaux sociaux à travers le monde. La désinformation en période de crise sanitaire peut faire en sorte que les personnes ne soient pas protégées ou soient plus vulnérables au virus. Cela peut également propager la paranoïa, la peur et la stigmatisation, et avoir d'autres conséquences comme offrir un faux sentiment de protection. Nous encourageons le public à se protéger et à protéger leur famille en se procurant des informations précises auprès de sources fiables.”