A la découverte d’Albreda en terre gambienne

Albreda est un ancien poste colonial situé dans l'actuelle Gambie, sur la rive nord du fleuve Gambie. Il fut pendant un moment une enclave française en territoire britannique, désignée diversement comme un poste commerçant ou un marché d'esclaves.

Place publique Albreda assiégée par des touristes

Comme l’Ile de Gorée, Albreda, cet ancien comptoir français sur la rive nord du fleuve Gambie, fait partie des sites Unesco associés à l'Île James tout comme, juste à côté, Juffureh et les vestiges des quelques forts également témoins de l'époque coloniale et de la traite négrière. Aujourd'hui, Albreda‑Juffureh accueille un musée consacré à l'esclavage.

Prise aux Portugais, l'enclave Albreda fut établie par la France en 1681, bien qu'elle fût habitée premièrement par les indigènes. La terre fut donnée aux Français par le souverain local, Niumi Mansa, car son peuple était dépendant du commerce avec les Européens.

La colonie française ne fut jamais très étendue, mais présentait un inconvénient pour les Britanniques, qui étaient bien implantés dans cette région du fleuve Gambie, ainsi que sur l'île James, laquelle île remplissait la même fonction, à environ trois kilomètres sur la rive opposée. Il y eut ainsi des tensions perpétuelles dans cette zone entre les deux puissances coloniales tout au long du xviiie siècle.

En 1856, un accord entre les deux pays fit que la France transféra sa souveraineté sur Albreda au Royaume-Uni. Albreda accueille aujourd'hui un musée consacré à l'esclavage.

ADVERTISEMENT

En 1766, le navire négrier nantais Henriette effectue sa traite négrière en Gambie. Une révolte des captifs massacre l’équipage. Le second d'un autre navire, la Jeune Reine, échoué l'année précédente sur le banc de Saint Gonard à l’entrée du fleuve Gambie, prend le commandement de l'Henriette et échoue le navire devant Albreda.

Grâce à son port maritime et à la navigabilité du fleuve au plus profond du continent, la Gambie a été pendant des siècles une plaque tournante pour différentes cultures ainsi qu’un comptoir commercial, y compris le trafic d’esclaves.

Les marchands arabes, les musulmans, l’Empire du Mali, les Portugais, les Baltes, les Hollandais, les Français, les Britanniques, tous à des moments différents ont lutté pour la domination commerciale et politique sur la région. Dès la fin du 19e siècle, les Britanniques y établirent un protectorat et la Gambie progressa vers l’indépendance.

Les Gambiens ont combattu aux côtés des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale et ont finalement obtenu leur indépendance en 1965 en tant que monarchie constitutionnelle au sein du Commonwealth. De 1970 à nos jours, le pays a subi de nouveaux changements, devenant une république et rejetant le Commonwealth et le pouvoir néocolonial. Il a demandé à réintégrer le Commonwealth en 2017.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT