Quand la Première ministre française, Elisabeth Borne, fume à l'Assemblée nationale

Cette fois-ci, la Première ministre française Elisabeth Borne n’a pas fait parler d’elle pour son intervention à l'Assemblée nationale. Elle a plutôt défrayé la chronique lorsque les internautes ont découvert une vidéo la montrant en train de vapoter une cigarette électronique le 19 juillet en plein Hémicycle.

Elisabeth Borne

Mardi 19 juillet, la Première ministre française Élisabeth Borne a été filmée en train de fumer sous son masque en plein hémicycle. Les faits se sont déroulés alors que le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, était au micro dans le cadre des questions au gouvernement. En effet, entre sortir pour fumer une cigarette et rester en proie à cette envie pressante, le choix a été vite fait.

Le camp présidentiel, qui prône des pratiques politiques saines, vient d'être impliqué dans un énième scandale. Paradoxalement, s'exprimant sur l'affaire Damien Abad, la Première ministre déclarait début juillet : « Je pense que l’on n’attend pas simplement des hommes politiques ou des responsables qu’ils ne soient pas pénalement répréhensibles. On attend d’eux qu’ils soient exemplaires ».

Mme Borne est une habituée des faits. Ce n'est pas la première fois qu'elle est aperçue en train de fumer dans un hémicycle. Elle s'était livrée à cette pratique en février dernier alors qu'elle était encore ministre du Travail. Cette fois-ci, c'était au Sénat. Selon TF1 Info, en l'espace de deux ans, la députée de la 6e circonscription du Calvados, a été filmée en train de vapoter au moins 4 fois.

En janvier 2021, le député de l'Oise, Maxime Minot avait également exprimé sa désapprobation de voir la Première ministre « vapoter tranquillement pendant » qu'il lui « posait une question dans l'hémicycle ».

Il est à noter qu’il est interdit de vapoter « dans les établissements scolaires et les établissements destinés à l'accueil, à la formation et à l'hébergement des mineurs, dans les moyens de transport collectif fermés, dans les lieux accueillants des postes de travail, fermés et couverts à usage collectif ». Le Senat et l'enceinte du Palais Bourbon (Assemblée nationale française) ne dérogent pas à la règle. En effet, un décret du 25 avril 2017 « relatif aux conditions d'application de l'interdiction de vapoter dans certains lieux à usage collectif » précise qu'il est prévu une amende pour les contrevenants. Selon CNEWS, Madame Borne est en infraction et passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros. En outre, le responsable des lieux est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 450 euros s'il ne met pas la signalisation prévue rappelant le principe de l'interdiction de vapoter.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Burkina : une tentative de putsch déjouée

Burkina : une tentative de putsch déjouée

Halima Gadji 'dégoûtée' par les scènes de violence à l'Assemblée nationale

Halima Gadji 'dégoûtée' par les scènes de violence à l'Assemblée nationale

Dame Amar arrêté à Dubaï pour escroquerie

Dame Amar arrêté à Dubaï pour escroquerie

Militaires disparus : la famille de Didier Badji annonce une plainte

Militaires disparus : la famille de Didier Badji annonce une plainte

Gestion des inondations 2012-2022 : plus de 511 milliards FCFA exécutés sur 766

Gestion des inondations 2012-2022 : plus de 511 milliards FCFA exécutés sur 766

Sunday Oliseh impressionné par Aliou Cissé

Sunday Oliseh impressionné par Aliou Cissé

Les coups de la déraison… [Opinion du Contributeur]

Les coups de la déraison… [Opinion du Contributeur]

Cameroun-Brésil : Eto'o sonne la révolte !

Cameroun-Brésil : Eto'o sonne la révolte !

MMA / Combat contre Mirzamukhamedov : Reug Reug a effectué sa pesée

MMA / Combat contre Mirzamukhamedov : Reug Reug a effectué sa pesée