Santé : 152 millions de bébés nés prématurément dans le monde

Un rapport publié mercredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a révélé que quelque 152 millions bébés sont nés prématurément dans le monde au cours de la dernière décennie. Ces naissances représentent désormais la principale cause de mortalité infantile, entraînant plus d'un décès d'enfant sur cinq avant leur cinquième anniversaire.

Bébé prématuré

Selon ce rapport, publié conjointement par les agences de l'ONU et leurs partenaires, on estime qu'environ un bébé sur dix est né avant terme dans le monde en 2020, soit environ 13,4 millions de bébés, avec près d'un million de décès dus à des complications liées à la prématurité. Les taux de naissance prématurée n'ont pas changé dans toutes les régions du monde au cours de la dernière décennie, ce qui signifie que 152 millions de bébés vulnérables ont vu le jour trop tôt entre 2010 et 2020.

Les conséquences sanitaires de la prématurité peuvent affecter les bébés tout au long de leur vie, les survivants étant plus susceptibles de développer des handicaps et de subir des retards de développement. Les auteurs du rapport ont souligné que les conflits, le changement climatique et la pandémie de Covid-19 ont également contribué à augmenter les risques pour les femmes et les bébés dans le monde entier.

Malheureusement, les inégalités persistent dans la survie des bébés prématurés, car la probabilité de survie varie considérablement selon le lieu de naissance. Seuls 10% des bébés prématurés extrêmes (nés avant 28 semaines) survivent dans les pays à faible revenu, contre plus de 90% dans les pays à revenu élevé. Les inégalités liées à l'origine ethnique, aux revenus et à l'accès à des soins de qualité jouent un rôle déterminant dans la probabilité d'une naissance prématurée.

Le rapport a mis en évidence la nécessité de renforcer les programmes de soins pour les mères et les nouveau-nés, ainsi que d'améliorer la qualité et l'accès aux soins de santé, en particulier dans les pays à faible revenu. Les auteurs du rapport ont appelé à des actions concrètes pour réduire le nombre de naissances prématurées dans le monde, afin de garantir un avenir plus sain pour les bébés et leurs familles.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Barth' et Bougane veulent voir Sonko mourir en prison

"Barth' et Bougane veulent voir Sonko mourir en prison"

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

ADVERTISEMENT