Technologie : un robot tue un employé venu le réparer

La victime, un technicien sud-coréen d’une quarantaine d’années, a été écrasée à mort par un bras robotique défectueux. Une enquête a été ouverte pour éclaircir les circonstances du drame.

The company hopes the robots will one day be used in the space industry and to help with disaster relief

Il arrive parfois que la réalité dépasse la fiction. En voulant vérifier le fonctionnement d’un capteur de robot, un technicien sud-coréen en a fait la terrible expérience. La scène se déroule dans une usine de triage de poivrons en Corée du Sud, dans le district de Goseong, au sud du pays.

L’homme, d’une quarantaine d’années, était en train de vérifier si le robot était aux normes avant sa mise en route. Le quadragénaire a alors été saisi par le bras robotique avant d’être violemment plaqué contre un tapis roulant.

Initialement, la mission du bras robotique était de soulever des boîtes de poivrons et de les transférer sur des palettes. Lors de l'accident, le robot aurait, selon les autorités locales, confondu l’homme avec une boîte de légumes dont il est habituellement chargé de la gestion. Il aurait alors saisi l'employé et poussé son corps contre un tapis roulant, lui écrasant le visage et la poitrine, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. Malgré une prise en charge par les secours, l'homme est décédé à l'hôpital.

La mort de cet employé a logiquement suscité une vive émotion au sein cette manufacture de tri de nourriture. Et quelques interrogations. Pour l’entreprise, le robot est utilisé en soutien des employés mais surtout pour soulager le travail des équipes humaines. Il a pour simple mission, depuis 2018, de trier et déposer des cartons de légumes sur des palettes à la Donggoseong Export Agricultural Complex, une usine de tri sud-coréenne.

Une enquête ouverte

ADVERTISEMENT

La police sud-coréenne a pourtant annoncé qu'elle allait ouvrir une enquête sur les agents chargés de la sécurité du site sur lequel est survenu l'accident, afin d'établir si celui-ci pouvait résulter d’une négligence. Face au tollé provoqué, le complexe agricole d'exportation de Donggoseong, propriétaire de l'usine dans laquelle s'est produit le drame, a demandé de prendre des mesures de sécurité plus efficaces concernant le travail et la gestion de cet ouvrier automatique.

L’accident a beau être isolé, ce n'est pas la première fois qu'un système automatisé se retrouve impliqué dans des accidents conduisant à des blessures ou à la mort d'un être humain. Un sud-coréen d'une cinquantaine d'années avait déjà été grièvement blessé en mars après avoir été happé par un robot alors qu’il travaillait dans une usine de pièces automobiles. Plus récemment, le 2 octobre, un robot taxi autonome de l'entreprise Cruise a roulé sur une femme à San Francisco, la laissant avec de multiples blessures traumatiques.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT