Ces actes irréfléchis qui « arrosent » la popularité de Sonko

Il est très peu pertinent d'ériger des barricades autour de la maison d'Ousmane Sonko dans l’objectif clair de réduire sa mobilité et celle de sa famille.

sonko

Cette pratique des forces de défense et de sécurité (Fds). « Avant-hier » hier, on l’empêchait d'aller prier à la mosquée. Hier, son fils a été interdit d'aller à l'école. Des forces de l'ordre stoïques ont imposé leur loi. Elles appliquent à la lettre des directives venues d'en haut. Le leader de Pastef qui saisit bien les occasions, a vite organisé la mise en scène. Une petite vidéo devenue virale.

Accompagné de son enfant, il parle aux policiers qui adoptent un calme olympien. En réalité, son message était plutôt destiné à l’opinion nationale et internationale. Un exercice communicationnel bien réussi. L’émotion a été suscitée. La colère a été ravivée. Résultats : des députés issus de sa coalition qui ont voulu lui rendre visite, ont été stoppés net. Le plus connu et populaire d’entre eux blessé. Guy Marius Sagna est conscient qu’il est un élément du dispositif. Il a joué son rôle.

La série de manifestations souvent violentes, dans la soirée d’hier et d’aujourd’hui sont une suite logique de l’attitude du pouvoir qui donne trop d’importance à Sonko au point de poser des actes grotesques. « L'interdiction d'accès au domicile de Monsieur Ousmane Sonko est illégale, irrégulière et réellement inopportune. Elle est source potentielle de trouble à l'ordre public que l´Etat pouvait bel et bien éviter ». Oui, Birahim Seck du Forum Civil a raison.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT