Bola Tinubu nouveau président du Nigeria !

Mercredi, le candidat du parti au pouvoir Bola Tinubu a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle au Nigeria. Cette victoire intervient dans un contexte d’accusations de fraudes « massives ». Le président élu aura la lourde de tâche de redresser l’économie du pays et de faire face aux défis démographiques et sécuritaires.

Bola Tinubu

«Tinubu Bola Ahmed, de l’APC (Congrès des progressistes), ayant satisfait aux exigences de la loi, est déclaré vainqueur et élu», a annoncé à 4h20 locales le président de la Commission électorale (Inec), Mahmood Yakubu devant la presse à Abuja.

Bola Tinubu a récolté plus de 8,8 millions de voix. Il remporte ainsi l’une des élections qui cristallisent le plus d’enjeux de l’histoire du pays (économie, sécurité, démographie, etc.).

L'élection a été âprement disputée. Tinubu a affronté deux principaux adversaires, dont l'AFP a confirmé les scores : Atiku Abubakar, le candidat de la principale formation de l’opposition (le PDP qui dirigea le pays de 1999 à 2015), a recueilli 6,9 millions de voix.

L’outsider Peter Obi du Parti travailliste (LP), dont la popularité auprès de la jeunesse a donné un nouvel élan à cette campagne, a remporté 6,1 millions de voix.

ADVERTISEMENT

Il est à noter qu’au Nigeria pour remporter la présidentielle dès le premier tour, il faut non seulement obtenir la majorité des suffrages, mais également 25% des voix dans au moins deux tiers des 36 États de la fédération ainsi que le territoire de la capitale Abuja, comme l’indique l’AFP.

  • Déjà des contestations

Samedi, plus de 87 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes. Si le scrutin s’est dans l’ensemble déroulé dans le calme, quelques couacs ont été observés, notamment des retards dans le décompte et des défaillances dans le transfert électronique des résultats.

Ces incidents ont poussé les partis d’Atiku Abubakar et de Peter Obi ont accusé le candidat de l’APC de fraudes «massives». Ils ont dénoncé «un simulacre» d’élection, exigé son «annulation immédiate» et la tenue d’un «nouveau scrutin». L’indépendance de l’Inec a été également remise en cause.

  • D’énormes défis à l’horizon

Bola Tinubu, ancien gouverneur de Lagos (70 ans), hérite d’un pays rongé par plusieurs maux.

Sur le plan démographique, ce géant anglophone compte 216 millions d’habitants et devrait devenir le troisième pays le plus peuplé au monde en 2050.

Sur le plan économique, en 2022, l'inflation a atteint 19 %, soit le taux le plus élevé depuis deux décennies. Selon la BBC, parmi les produits de base, le garri (flocons de manioc) a été l'un des moins touchés, mais la forte hausse du prix d'autres produits essentiels comme les tomates et l'huile végétale a un impact considérable sur les familles.

La production de pétrole a diminué au cours de la dernière décennie. En 2022, elle est tombée à son niveau le plus bas depuis 30 ans. Cette perte de production a été imputée aux vols de pétrole, au vandalisme, au sous-investissement et à l'âge des champs pétrolifères eux-mêmes.

Last but not least, le défi sécuritaire.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT