Burkina Faso : les militaires proposent une transition de 30 mois

Le Burkina envisage une période de transition de 30 mois avant d'organiser de nouvelles élections.

capture-ecran-rtb-burkina-faso

.

ADVERTISEMENT

Une commission mise en place début février par la junte militaire qui a pris le pouvoir il y a un mois au Burkina Faso, a proposé une transition de 30 mois avant un retour à l'ordre constitutionnel.

Dans un rapport, la commission propose une transition de trente (30) mois, dirigée par le chef de la junte, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, ainsi que "la mise en place d'un gouvernement et d'un organe législatif restreints, n'excédant pas respectivement 20 et 51 membres".

Le rapport, un projet de charte et d’agenda de la transition, a été présenté au chef de la junte, mais son contenu n'a pas été rendu public. Il devra être soumis à la hiérarchie militaire et aux "forces vives" du pays - partis, syndicats et organisations de la société civile - avant toute validation.

Ces propositions seront-elles entérinées par les assises nationales annoncées pour bientôt autour de ce référentiel de la transition ? Ce d’autant que certaines organisations de la société civile pensent que la transition ne doit pas dépasser 24 mois, tout comme des partis politiques pendant que pour d’autres personnes-ressources, peu importe la durée, l’indispensable étant de remettre le pays sur les rails, se relancer sur la voie de l’intégrité et dans une dynamique de développement.

Un autre virage s’annonce donc pour les Burkinabè qui doivent, ensemble, tracer le chemin pour éviter les éternels recommencements.

Le 24 janvier dernier, au Burkina Faso, des militaires, dirigés par le lieutenant-colonel Sandaogo Paul Henri Damiba, ont annoncé à la télévision nationale la prise du pouvoir par le MPSR (mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration). Dans la foulée, ils ont déclaré avoir mis fin régime du président Roch Marc Christian Kaboré et suspendu des principales institutions du pays, la fermeture des frontières et la mise en place d’un couvre-feu.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Audition de PAN : Macky face au monde et à l’histoire ! (Edito commun)

Audition de PAN : Macky face au monde et à l’histoire ! (Edito commun)

Aide publique : la France débloque 1,5 milliard FCFA pour le Sénégal

Aide publique : la France débloque 1,5 milliard FCFA pour le Sénégal

Le secret derrière la nouvelle coiffure de Neymar

Le secret derrière la nouvelle coiffure de Neymar

Les comptes de ZIK Fm aussi bloqués, Bougane doit 3 milliards FCFA au Fisc

Les comptes de ZIK Fm aussi bloqués, Bougane doit 3 milliards FCFA au Fisc

Pourquoi un joueur d'Arsenal a quitté l'équipe d'Angleterre

Pourquoi un joueur d'Arsenal a quitté l'équipe d'Angleterre

La Cour suprême invalide la rebaptisation des rues de Ziguinchor

La Cour suprême invalide la rebaptisation des rues de Ziguinchor

Kader Gadji : 'J'ai été marabouté par un ami et une ex-petite copine'

Kader Gadji : 'J'ai été marabouté par un ami et une ex-petite copine'

10 couples de célébrités sénégalaises qui ont divorcé cette année [Pulse Picks 2022]

10 couples de célébrités sénégalaises qui ont divorcé cette année [Pulse Picks 2022]

Les collectivités territoriales paralysées pour 72 h, la santé pour 48 h

Les collectivités territoriales paralysées pour 72 h, la santé pour 48 h

ADVERTISEMENT