Italie : face à l’afflux de migrants, les habitants de Lampedusa en colère

L’île de Lampedusa a accueilli plus de 800 migrants cette semaine. Dimanche 17 septembre, alors que la situation se stabilise, les habitants sont désemparés et se sentent abandonnés par l’Europe.

italy-lampedusa-migrant-crisis-0923

Ils viennent de passer trois jours en mer. Partis de Tunisie, 40 exilés débarquent sur l’île de Lampedusa (Italie). Venus de Côte d’Ivoire, ils viennent de franchir l’une des étapes les plus dangereuses de leur route. Cette semaine, la petite île de 7 000 habitants s’est retrouvée débordée par le flux de migrants. Plus de 8 500 arrivées en quelques jours. Jamais Lampedusa n’avait vécu une telle situation. C’est un traumatisme pour les habitants, déjà éprouvés. "Ce n’est pas juste. C’est un massacre. […]Ils doivent nous aider", assure une femme.

De nouveaux transferts

Les habitants se sentent seuls face à cette crise migratoire. Au cœur de l’île, le centre d’accueil de la Croix-Rouge est encore saturé. Il retrouve peu à peu une activité normale. "Nous avons encore 1 500 personnes. Une partie d’entre eux devraient être transférés dans les prochaines heures", indique Ignazio Schintu, le vice-président de la Croix-Rouge. Les migrants ne connaissent pas la destination de ces transferts. Peu importe, tous souhaitent partir de Lampedusa.

Un plan d'urgence pour aider l'Italie

ADVERTISEMENT

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a présenté dimanche à Lampedusa un plan d'urgence destiné à aider l'Italie à faire face à l'afflux record de migrants. Des milliers de personnes, majoritairement originaires d’Afrique subsaharienne, ont rejoint ces derniers jours la petite île italienne de Lampedusa. Une situation exceptionnelle qui relance l'épineux débat sur la gestion par les États européens de l'immigration illégale en Méditerranée.

De nouvelles annonces pour aider Rome. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a présenté, dimanche 17 septembre sur l'île méditerranéenne de Lampedusa, un plan d'urgence pour aider l'Italie à gérer l'arrivée record de migrants sur son territoire.

Après avoir visité, avec la cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni, le centre d'accueil pour migrants de la petite île, Ursula von der Leyen a détaillé un plan d'aide en 10 points, destiné à à répondre à la situation présente, à mieux répartir les demandeurs entre les pays européens et à prévenir la répétition d'épisodes d'arrivées massives qui mettent sous forte tension les capacités logistiques et administratives de l'Italie. Il est censé conjuguer fermeté à l'encontre des passeurs et facilitation des voies légales d'entrée dans l'espace européen pour les candidats éligibles à l'asile.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT