Macky se rend en Russie et en Ukraine

Le chef de l’Etat, Macky Sall, président en exercice de l’Union Africaine (UA), a annoncé lundi, avoir reçu un mandat pour se rendre en Russie et en Ukraine.

Le président Macky Sall (gauche) reçu par son homologue russe Vladimir Poutine (droite), le 18 juin 2018, lors de la coupe du monde 2018 en Russie

Le chef de l’Etat sénégalais se rendra en Russie et en Ukraine dans le but de discuter avec les deux pays sur les possibilités pour le continent africain de s’approvisionner correctement en céréales et en fertilisants.

« Nous avons reçu mandat de l’Afrique, pour demander au président Poutine, de créer les conditions pour permettre l’Ukraine d’exporter ces céréales et fertilisants dont nous avons besoin, mais également qu’on puisse lever certaines sanctions à l’encontre de la Russie pour qu’elle puisse commercer pour nous approvisionner en fertilisants », a dit le président Sall qui s’exprimait à l’ouverture officielle de la 54ème Conférence des ministres africains de l’Economie et des Finances (COM2022), au Centre international de conférences Abdou-Diouf de Diamniadio. Macky Sall a réitéré l’appel «pressant» de l’Afrique à la «désescalade» sur la crise en Ukraine. « Nous appelons à un cessez le feu unilatéral, à une solution négociée du confit pour éviter le pire », a-t-il lancé. Selon le chef de l’Etat, par ailleurs président en exercice de l’UA, l’Afrique est au « milieu d’un conflit, dans lequel elle ne peut rien faire ». « Si le gaz russe est fermé (…), nous ne pouvons pas nous approvisionner en Ukraine, nous ne pouvons pas acheter de fertilisants pour l’Agriculture, nous allons faire quoi ? », s’est interrogé Macky Sall.

Les dessous de la neutralité sénégalaise

L'Assemblée générale de l'ONU (AGNU) votait le 2 mars dernier une résolution intitulée « Agression contre l'Ukraine », dont le texte pensé par l'Union européenne avec l'Ukraine exige « que la Russie cesse immédiatement de recourir à la force contre l'Ukraine et retire immédiatement complètement et sans condition toutes ses forces militaires » d'Ukraine.

Si une très large majorité des 193 pays participants a voté pour condamner « l'agression de la Russie contre l'Ukraine », 12 pays africains n'ont pas pris part au vote et 17 pays du continent se sont abstenus. Parmi eux, le Sénégal dont la position a largement fait réagir les observateurs par le positionnement diplomatique mis en avant, à savoir la neutralité. La question a été posée de savoir s'il s'est agi d'une volonté de s'affirmer différemment sur la scène internationale ou d'un désir de calmer le jeu au niveau régional et local.

Le choix de la diplomatie

Comme il l'avait fait lors du vote concernant l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014, le Sénégal s'est de nouveau abstenu le 2 mars dernier. Cette neutralité pourrait également être appuyée par le fait que le président Macky Sall occupe depuis le 5 février dernier la présidence de l'Union africaine (UA). Une responsabilité qui favoriserait une position modérée plutôt que l'adoption de choix tranchés.

Mais bien que positionné comme un acteur diplomatique qui s'est abstenu lors de l'assemblée générale des Nations unies, le Sénégal est d'une neutralité toute relative. En effet, dès le 24 février, l'UA, par le biais du président du Sénégal Macky Sall et du président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a signé une déclaration réclamant le « respect de l'intégrité territoriale et à la souveraineté nationale de l'Ukraine » ainsi que « l'instauration immédiate d'un cessez-le-feu et l'ouverture sans délai de négociations politiques sous l'égide des Nations unies ».

Par ailleurs, le Sénégal a voté le 4 mars dernier en faveur d'une résolution du Conseil des droits de l'homme de l'ONU pour la création d'une commission d'enquête internationale indépendante à la suite de l'invasion russe en Ukraine.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire

CAN 2025 : la CAF retire l'organisation à la Guinée

CAN 2025 : la CAF retire l'organisation à la Guinée

Rentrée des classes : 3.810.000 élèves et 91.967 enseignants attendus

Rentrée des classes : 3.810.000 élèves et 91.967 enseignants attendus

Affaire Kalifone : L'avocat de Adja Thiaré devant le Conseil de discipline

Affaire Kalifone : L'avocat de Adja Thiaré devant le Conseil de discipline

Santé : une grève illimitée envisagée

Santé : une grève illimitée envisagée

Burkina : Ibrahim Traoré proclamé président, Damiba déchu

Burkina : Ibrahim Traoré proclamé président, Damiba déchu

'Je reparlerai à Macky quand il ne sera plus Président'

'Je reparlerai à Macky quand il ne sera plus Président'