Niger : les avions français interdits de vol

Le Niger a pris la décision d’interdisant son espace aérien aux avions français, notamment ceux exploités par la compagnie aérienne Air France. Cette mesure a été promulguée par les autorités militaires en poste. Elle a été rendue publique samedi.

Boeing 777 d'Air France stationné sur le tarmac de l'aéroport Charles de Gaulle à Paris.

Selon un communiqué diffusé sur le site de l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), l'espace aérien nigérien est désormais fermé aux « avions français ».

L'interdiction, effective depuis samedi soir, précise que l'espace aérien du Niger reste ouvert à tous les vols commerciaux nationaux et internationaux, à l'exception des avions français et de ceux affrétés par la France, notamment ceux de la compagnie Air France. La junte a également maintenu la fermeture de l'espace aérien aux vols militaires en opération et aux vols spéciaux, à moins d'obtenir une autorisation spéciale des autorités nigériennes.

Air France, interrogée à ce sujet, a simplement déclaré qu'elle ne survolait pas l'espace aérien du Niger, ce qui semble indiquer que la compagnie aérienne n'était pas directement impactée par cette interdiction. Cependant, les implications de cette mesure pourraient entraîner des répercussions plus larges sur les relations entre la France et le Niger.

Il convient de rappeler que le 4 septembre dernier, le Niger avait rouvert son espace aérien aux vols commerciaux après près d'un mois de fermeture.

Cette décision avait été annoncée le 6 août en réponse à « la menace d'intervention qui se précise à partir des pays voisins ». À l'époque, la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) menaçait d'intervenir militairement pour rétablir le président élu Mohamed Bazoum, renversé par un coup d'État le 26 juillet. La France avait alors exprimé à plusieurs reprises son soutien à la CEDEAO, ce qui a contribué à détériorer les relations entre Paris et Niamey.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT