Nigeria : plus de 30 morts dans des heurts entre bergers et agriculteurs

Plus de 30 personnes ont été tuées au Nigeria dans des affrontements qui ont opposé des agriculteurs et des bergers dans des villages de l'Etat du Plateau, a indiqué mardi un responsable local.

Nigeria conflits entre agriculteurs et eleveurs

« L'incident a affecté plus de 30 personnes qui ont perdu leur vie », a indiqué Dan Manjang, commissaire à l'Information et à la Communication de cet Etat du centre du Nigeria. Les affrontements ont opposé des bergers et des agriculteurs.

Les régions du nord-ouest et du centre du Nigeria sont régulièrement le théâtre de conflits et de tensions autour de l'exploitation de la terre et des ressources en eau. Les affrontements de mardi ont eu lieu "dans plusieurs villages" du district de Mangu, a précisé la police.

« A environ 10h56 GMT, nous avons reçu un appel d'urgence faisant état d'hommes armés tirant de manière sporadique », a déclaré un porte-parole de la police, Alfred Alabo, dans un communiqué. Des forces de sécurité ont été déployées sur place et ont affronté les fauteurs de trouble, a indiqué le communiqué.

L'enchaînement de meurtres suivis d'actes de représailles a donné naissance dans la région à une criminalité plus large avec des gangs qui mènent des expéditions ciblées dans des villages, se livrent à des kidnappings de masse et à des pillages. « Au moment où nous parlons, les coupables sont en fuite et nos officiers sont à leur poursuite avec l'objectif de s'assurer qu'ils soient neutralisés et, si possible, arrêtés », a déclaré M. Alabo.

Le président du district de Mangu a imposé un couvre-feu de 24 heures afin d'éviter une propagation des troubles à d'autres zones. La violence est l'un des nombreux défis sécuritaires auxquels devra répondre le président élu Bola Tinubu quand il prendra plus tard en mai la tête du plus peuplé des pays africains. L'armée du Nigeria doit combattre les djihadistes dans le nord-est et faire face aux tensions séparatistes dans le sud-est du pays.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT