Putsch à Conakry: Condé arrêté par les Forces spéciales

Des Forces spéciales dirigées par le Colonel Doumbouya se sont rebellées ce dimanche à Conakry où elles se sont heurtées à la garde présidentielle.

Alpha-Condé-destitué-par-des-Putschistes

Depuis les environs de 08 heures ce dimanche, des tirs nourris ont été entendus autour de Sékoutoureya, le palais présidentiel où se trouve le chef de l’État, Alpha Condé. Celui-ci était sous la protection de sa garde présidentielle. Vers 13 heures, les putschistes ont adressé un message au peuple guinéen à travers une vidéo où ils confirment l'arrestation du président Condé.

Le coup d’État est perpétré par les éléments du Groupement des forces spéciales (GPS), une unité d’élite de l’armée aussi bien entrainée qu’équipée.

À sa tête, le colonel Mamady Doumbouya, un Malinké originaire de la région de Kankan. Ancien légionnaire de l’armée française, il a été rappelé en Guinée pour prendre la tête de ce corps créé en 2018. Ces derniers mois, sa volonté d’autonomiser le GPS par rapport au ministère de la Défense avait suscité la méfiance du pouvoir de Conakry. En mai, des rumeurs infondées faisant part de sa possible arrestation avaient même circulé dans la capitale guinéenne.

ADVERTISEMENT

Arrivé au pouvoir en 2010, Alpha Condé, 83 ans, a été réélu en 2020 pour un troisième mandat après une révision de la Constitution controversée.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT