Suède : Salwan Momika veut brûler un autre exemplaire du Coran dans les prochains jours

Mercredi, Salwan Momika a déchiré plusieurs pages du livre saint, l'a piétiné avant de le brûler à l'extérieur d’une mosquée de Stockholm pendant la fête de l'Aïd-al-Adha. Son geste a déclenché une vague de colère dans le monde musulman. Il a déclaré qu'il voulait brûler un autre exemplaire du Coran dans les prochains jours.

Salwan Momika proteste devant une mosquée de Stockholm le 28 juin 2023, pendant la fête de l'Aïd al-Adha. Momika, 37 ans, qui a fui l'Irak pour s'installer en Suède il y a plusieurs années, a été autorisé par la police suédoise à brûler le livre saint musulman lors de la manifestation. AFP

Après avoir brûlé des pages du Coran devant la plus grande mosquée de Stockholm, Salwan Momika a déclaré jeudi aux médias suédois qu'il avait l'intention d'en brûler un autre dans les 10 prochains jours.

S'adressant au journal Expressen, il a déclaré qu'il savait que son action provoquerait des réactions et qu'il avait reçu « des milliers de menaces de mort ».

Malgré ce climat de tension consécutif à son acte, il prévoit d'autres actions dans les jours à venir.

« Dans dix jours, je brûlerai le drapeau irakien et le Coran devant l'ambassade d'Irak à Stockholm », a-t-il déclaré.

Momika a réalisé cet acte sous une forte présence policière, après en avoir reçu l'autorisation des autorités suédoises. Bien qu'elle l'ait autorisé conformément à la protection de la liberté d'expression, la police suédoise a ensuite ouvert une enquête pour « agitation contre un groupe ethnique ».

ADVERTISEMENT

L'auteur de l’autodafé du Coran a toutefois nié que ses actes constituaient un « crime de haine » ou une « agitation contre un groupe ».

« La police a le droit d'enquêter pour déterminer si l'incendie est un crime de haine. Elle peut avoir raison et elle peut avoir tort », a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il appartiendrait à un tribunal de trancher.

Pour rappel, plusieurs pays à majorité musulmane ont condamné l’autodafé du Coran. Selon Le Monde, quelques dizaines de manifestants irakiens sont parvenus, ce jeudi, à pénétrer brièvement à l’intérieur de l’ambassade de Suède à Bagdad, en Irak, en signe de protestation.

En janvier dernier, à Stockholm, une manifestation au cours de laquelle un exemplaire du Coran a été brûlé devant l'ambassade de Turquie a déclenché la colère du monde musulman et entraîné des manifestations et des appels au boycott des produits suédois.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mikayil Faye, la nouvelle pépite sénégalaise montante de la Masia

Mikayil Faye, la nouvelle pépite sénégalaise montante de la Masia

Pendant que Baidy Amar agonisait, ses amis lui ont volé 17 millions FCFA

Pendant que Baidy Amar agonisait, ses amis lui ont volé 17 millions FCFA

Rose Wardini poursuivie pour 95 millions FCFA

Rose Wardini poursuivie pour 95 millions FCFA

Agression de MNF à dans son quartier : le 7e cas en un mois

Agression de MNF à dans son quartier : "le 7e cas en un mois"

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

ADVERTISEMENT