Les personnes licenciées ont été informées par un sms qui invoquait le « motif économique » pour mettre fin à leurs services.

Le message repris par Le Quotidien, ajoute que la mesure prendra effet le 1er mars prochain, et que le courrier officiel les attendait à la direction des Ressources humaines de leur établissement.

Depuis l’apparition du Covid-19 quasiment, la direction de l’hôtel avait mis une bonne partie du personnel en chômage technique, en ne payant plus que la moitié du traitement, grâce, selon ces travailleurs, « à l’appui de l’Etat, à travers le Fonds de résilience économique ».

D’autres personnes notent qu’au moment où la direction se débarrasse d’une partie du personnel, l’hôtel a engagé d’importants travaux de rénovation, à coups de millions de francs Cfa.