Corniche: les mouvements de terrain seraient dus à l'instabilité de la côte

La corniche-Ouest, à hauteur de la Mosquée de la Divinité, a été lundi le siège de « mouvements de terrain» pour reprendre l’expression consacrée par les géologues.

jad20210720-gfdakar-amenagement-corniche-592x296

La corniche-Ouest, à hauteur de la Mosquée de la Divinité, a été lundi le siège de « mouvements de terrain» pour reprendre l’expression consacrée par les géologues.

Ces fissures, qui s’étendent sur une quinzaine de mètres, sont observées souvent après la fin de la saison des pluies. Selon le géologue Papa Goumba Lô, ces fissures sont à mettre sur le compte de l’instabilité observée sur cette partie depuis une cinquantaine d’années. « Lorsque les roches sont surchargées d’eau et lorsque les fissures sont remplies, cela fait gonfler les minéraux entrainant des effondrements », explique le géologue Papa Goumba Lô, qui a soutenu sa thèse sur les risques volcaniques et l’avenir des volcans des Mamelles et de Dakar.

L’universitaire déduit que ces fissures s’inscrivent dans l’ordre normal des choses. Il en veut pour preuve les glissements de terrain intervenus l’année dernière, derrière le Palais de la République. « Ces mouvements prouvent que la corniche est instable. Nous avons des photos aériennes qui démontrent cette instabilité », a avancé le géologue qui a précisé qu’il est bien possible de stabiliser cette partie de notre côte. La sécurisation de cette zone sera tributaire de plusieurs paramètres. « La stabilisation dépendra des moyens qui seront mis en œuvre. Elle dépendra de la vision que nous voulons de notre corniche d’ici 10 ans, 20 ans ou 50 ans. Nous devons réfléchir sur quel type d’aménagement pour notre corniche », a proposé l’enseignant-chercheur.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT