Le ministère de la Santé porte plainte contre le Dr Babacar Niang

Les saillies du directeur de Suma Assistance sur la vente supposée de matériel médical, provenant des CTE, à des structures privées ont provoqué l'ire de la tutelle.

Matériel d'oxygénation des patients de Covid-19

Si le journaliste Madiambal Diagne a été le premier à évoquer l'affaire, c'est sur le médecin-chef de Suma Assistance que le fouet va s'abattre en premier.

Lors d'une sortie, hier dimanche, Dr Niang a fait de graves révélations sur du "matériel médical du public vendu à des structures sanitaires du privé". Des propos qui ne sont pas du goût de la tutelle. En effet, le ministère de la Santé et de l'Action sociale a porté plainte, aujourd'hui lundi, contre Dr. Babacar Niang pour "propos diffamatoires de nature à porter le discrédit sur les efforts déployés dans le cadre de la lutte contre la pandémie au Sénégal".

Dans une de ses chroniques, le journaliste Madiambal Diagne s'interrogeait : "Les Centres de traitement des épidémies (CTE) avaient été démontés alors que la pandémie n'était pas encore vaincue. Où sont passés les matériels démontés ? (…) Et on découvre, comme par enchantement, que toutes les cliniques médicales privées de Dakar qui ne disposaient pas de matériels et autres appareils respiratoires ont pu s'en doter après le démantèlement des CTE.

Allez savoir, mais une telle coïncidence est fort troublante ; surtout qu'on assiste à la naissance d'un nouveau business, apparemment lucratif et qui se développe, avec des privés disposant d'appareils respiratoires qu'ils mettent à disposition de malades restés à domicile faute de places à l'hôpital ou ne pouvant bénéficier d'une assistance respiratoire au niveau des structures hospitalières".

De graves accusations auxquelles les autorités sanitaires n'ont encore donné aucune suite.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT