Matériel médical vendu aux privés : Abdoul Mbaye confirme

"Nous devons savoir comment l'Etat dépense les fonds sur le Covid et l'emploi des jeunes".

Abdoul Mbaye

Le monde médical commence à peine à tourner la page de la vente de matériel médical aux cliniques privées, et c'est désormais le président de l’ACT Abdoul Mbaye qui en rajoute une couche sur une autre mafia dans les établissements de santé publics.

Invité de l’émission « Ndaari» sur Itv, l’ex-premier ministre conforte les propos du Docteur Babacar Niang. Le patron de Suma Assistance avait déclaré que du matériel du public est vendu aux structures sanitaires du privé. « Des draps d’hôpitaux sont vendus dans des boutiques », déballe Abdoul Mbaye. Il révèle que des accompagnants de malade dans un hôpital -dont il n’a pas cité-, lui ont confié qu’ils ont été invités à se rendre dans la boutique d’en face pour se procurer un drap, alors qu’ils avaient fini de payer, pour l’hospitalisation.

Dans la foulée, Abdoul Mbaye trouve inélégant qu’un ministre porte plainte contre un citoyen. « Abdoulaye Diouf Sarr devait seulement prouver que le docteur Niang n’a pas dit vrai », a-t-il consenti. Il rembobine : « beaucoup d’argent est dépensé par l’Etat sur le Covid et pour le financement des jeunes, nous devons savoir comment sont utilisés ces fonds. Les autorités doivent jouer la carte de la transparence dans l’utilisation de ces fonds. »

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT