La Cos M23 demande des explications aux services du ministère de la Santé et de l’Action sociale. Abdourahmane SOW et ses partisans appellent les services du ministère à «briser le silence sur cette affaire». La commission orientation et stratégie du M23 soutient que le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann, en première ligne dans la lutte contre la Covid-19, souffre d’une guerre de positionnement au sein du ministère de la Santé.

«Nous pouvons dire qu’il est en train d’être isolé parce que depuis l’évènement de Ziguinchor, nous n’avons pas vu le Pr. SEYDI au-devant de la scène et on ne sait pas actuellement le rôle qu’il joue dans le dispositif de traitement. Nous avons senti que le professeur SEYDI n’est plus dans le circuit». Il ajoute : «Nous avions l’habitude d’être en face des choses opaques mais avec le professeur SEYDI, nous avons vu, à chaque fois qu’il nous parle à chaque fois qu’il explique aux Sénégalais, il n’hésite pas à nous dire la réalité des choses. Peut-être que le ministère de la Santé n’aurait pas voulu que Pr. SEYDI réagisse de la sorte».