Meurtre d'un irlandais à Saly: la police toujours aux trousses du vrai tueur

Le vigile avec qui la victime entretenait des relations sexuelles a été finalement libéré, faute de preuves.

Handcuffed man

L’enquête sur l'affaire du ressortissant irlandais de 60 ans retrouvé mort dans sa chambre à Saly Niakh Niakhal connait un rebondissement. Le premier suspect à être arrêté et placé sous mandat de dépôt, L. Sarr vigile de son état, a été finalement libéré, faute de preuves pour l'inculper.

À signaler que ce dernier avait confié aux enquêteurs qu'il était l'amant de Jean Willian Deijmann, un médecin à la retraite. Le vigile entretenait des rapports sexuels avec le défunt jusqu'en 2018, date à laquelle il a décidé de mettre un terme à cette relation contre nature. Deux autres suspects dans cette même affaire auraient les mêmes orientations sexuelles que l'Irlandais et le vigile. La police traque toujours le(s) vrai(s) meurtriers.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn