Pêcheurs sénégalais arrêtés en Guinée : Alioune Ndoye en mission de sauvetage

Le ministre de la Pêche et de l'Economie maritime, Alioune Ndoye est en Guinée, précisément à Conakry, pour s'enquérir de la situation des 300 pêcheurs sénégalais arrêtés depuis quelques jours.

Le ministre de la Pêche et de l'Economie Maritime, Alioune Ndoye

L'ambassadeur du Sénégal en Guinée Conakry, Mme Anna SEMOU DIOUF et le ministre Alioune Ndoye travaillent pour faire libérer les pêcheurs sénégalais arrêtés en Guinée. Les autorités dudit pays reprochent à ces sénégalais d'avoir péché sans autorisation en eaux étrangères.

L'arrestation de ces pêcheurs a poussé les autorités politiques et diplomatiques à entrer en contact avec leurs homologues de la Guinée pour les libérer. Le ministre de tutelle est en République de Guinée pour poursuivre les négociations entamées par l'ambassadeur depuis les premières de l'arraisonnement des 39 pirogues.

Il y a quelques jours, les garde-côtes de la Guinée ont arraisonné 39 pirogues Le ministre des Affaires étrangères, Me Aissata Tall Sall, à travers une note d'information déclare être en contact avec l'ambassadeur suit ce dossier depuis le premier jour. En effet, l’absence d’un cadre de coopération entre les deux pays bloque l’entame des négociations.

« Il s’agit de pêche INN, une pêche illégale non réglementée et non déclarée. Je pense c’est une pratique à éviter » a fait savoir le directeur des pêches maritimes.

ADVERTISEMENT

Dans la même note d'information, le ministère des Affaires étrangères informe que le ministre Alioune Ndoye est à Conakry pour discuter du dossier des pêcheurs interpellés par les autorités guinéennes.

Au mois de Mai dernier, 68 pêcheurs sénégalais ont été arrêtés en Guinée-Bissau par les garde-côtes locaux, avait annoncé Ameth Wade, secrétaire général du GIE And Bokk Xol de Joal, une association de professionnels de la pêche artisanale. Les arrestations des pécheurs sénégalais en eaux étrangères sont fréquentes.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT