Condamnation de Sonko : Les leaders de Pastef montent au créneau !

Suite à la condamnation du leader de Pastef dans l’affaire des 29 milliards, le secrétaire général du Pastef, Bassirou Diomay Faye, a pris la parole sur la Tfm. Dans son intervention, Bassirou déclare dit avoir honte de la décision de la justice.

CADRES-PASTEF-Bassirou Diomaye Faye

Les rections n’ont pas tardé après la décision de la justice sénégalaise condamnant le leader du Pastef. En effet, le secrétaire général des patriotes Bassirou Diomay Faye a exprimé ses regrets : « J’ai honte de cette décision de justice, j’ai mal parce qu’aujourd’hui un citoyen a fait son possible pour répondre à la justice pour se défendre mais, il a été amené dans de mauvaises conditions. Ce qui fait qu’aujourd’hui sa santé ne lui permet pas de se déplacer aujourd’hui ».

Le ministère public avait requis, ce jeudi, une peine de prison de deux ans dont un ferme contre Ousmane Sonko, ce jeudi au tribunal correctionnel. Une décision qui a été jugée inéquitable par le SG de Pastef. D’après Diomay Faye, son leader a été jugé sans le soutien de ses conseils et de ses témoins :

« Si cette personne est jugée sans la présence de ses avocats, sans ses témoins, quel que soit le verdict c’est une honte pour la justice et pour le Sénégal d’autant plus que l’Etat s’est constitué dans le dossier en prenant des avocats et que la partie civile se permet d’amener des avocats. Pendant ce temps, l’avocat de Ousmane Sonko est refoulé dès qu’il a foulé le territoire Sénégalais », a regretté Bassirou Diomay Faye.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT