Devoir de responsabilité… [Opinion du Contributeur]

Un enregistrement audiovisuel manifestement posté sur un groupe WhatsApp est devenu viral.

Maodo Malick Mbaye

.

Son auteur Maodo Malick Mbaye y tient des propos d’une responsabilité bien à propos dans ce contexte où les réseaux sociaux sont animés par des « déballages » des saletés. Ce responsable de la coalition Benno Bokk Yakaar a voulu ainsi attirer l’attention de ses camarades sur la vanité et la futilité inhérentes à cette course effrénée vers les caniveaux. En leur expliquant que ce n'est guère la voie indiquée pour ensevelir leurs adversaires. Pire, elle peut être même fatale au pouvoir.

Les exemples qu’il donne sont d’une telle pertinence. Barthélémy Diaz qui gagne si largement à Dakar après avoir été diabolisé, après être caricaturé et qualifié de « bandit », de criminel qui serait inapte à gérer une capitale comme Dakar. Ousmane Sonko qui domine à Ziguinchor et a beaucoup pesé dans la victoire de nombre de ses compagnons de la coalition Yewwi Askan Wi.

Si l’on sait qu’un an auparavant, il a été accusé de viol, exposé et rudement chargé. Ses contempteurs n’ont pas réussi à le mettre en mal avec des électeurs qui ne semblent pas être convaincus par leurs « révélations fracassantes » sur la vie si privée d’un opposant dans le viseur des tenants du pouvoir. La « prêche » de Mbaye est donc pertinente à bien des égards. Va-t-elle tomber dans l’oreille d’un sourd ? Ses alliés vont-ils saisir la quintessence de ses propos et se concentrer sur l’essentiel en soutenant les grandes batailles ?

Difficile d’être optimiste dans un contexte où des pans entiers du camp du pouvoir sont convaincus que leur salut réside dans les sales… besognes. Des affirmations très peu orthodoxes pour répondre à d’autres déclarations incorrectes de la partie adverse. Les auteurs de propos irresponsables et leurs relais partagent le même statut peu reluisant d'irresponsables. Il ne faut se taire devant une telle irresponsabilité qui va surtout achever définitivement une presse qui traverse une mauvaise passe. N'ouvrons pas une boite de Pandore au contenu nauséeux. Notre société loin d’être sainte pourrait en périr ou se transformer en enfer. Cet enfer que peuvent provoquer les autres.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT