Fuite du dossier médical d'Ousmane Sonko : ce que risquent les auteurs

Le Procureur de la République a lancé une enquête pour identifier les responsables de la fuite du document médical d'Ousmane Sonko, avec des conséquences potentielles sévères, allant jusqu'à 5 ans de prison et la radiation pour ceux qui l'ont partagé.

Ousmane Sonko

Le Procureur de la République a, depuis hier, entamé une recherche active des individus impliqués dans la divulgation du dossier médical d'Ousmane Sonko sur Internet.

Selon la radio Rfm, la police commencera par retracer le parcours administratif du courrier, en remontant jusqu'à la direction de l'administration pénitentiaire et au département du ministère de la Justice, afin d'identifier les personnes impliquées.

Cette recherche s'étendra des liaisons au sein du bureau de courrier jusqu'aux secrétaires, aux assistants de direction, voire aux conseillers techniques. Les services spécialisés dans la cybercriminalité seront mobilisés à cette fin.

Les personnes identifiées seront passibles de poursuites judiciaires pour violation de données à caractère personnel, en particulier de données médicales, et seront également susceptibles d'être poursuivies pour détention illégale de documents administratifs.

Nos confrères rapportent que les individus ayant partagé ce document s'exposent à des sanctions sévères, y compris une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison, et, si elles sont liées à l'administration, à une éventuelle radiation de leurs fonctions.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT