Mali : Assimi Goïta annule la fête de l’indépendance

Cette décision survient alors que les tensions ne cessent de s’intensifier dans le nord du pays entre l’armée et les ex-rebelles indépendantistes.

Assimi-Goita-et-ses-généraux

Le chef de la junte malienne, le colonel Assimi Goïta, a décidé d’annuler les festivités prévues pour l’anniversaire de l’indépendance du pays, le 22 septembre, a indiqué le conseil des ministres mercredi soir, dans un contexte de reprise des hostilités dans le Nord. Le conseil des ministres a par ailleurs évoqué les conditions d’une mobilisation des réservistes.

« Le président de la transition, chef de l’État, a décidé de surseoir aux activités festives du 22 septembre 2023 marquant la commémoration de l’indépendance de notre pays, qui sera célébrée dans la sobriété et dans l’esprit du sursaut national », dit un communiqué. Il a ordonné au gouvernement d’allouer les fonds prévus pour ces festivités à l’aide aux victimes d’une série de récentes attaques et à leurs familles, ajoute le texte.

Le nord du Mali connaît depuis peu une reprise des hostilités entre les forces armées maliennes (Fama) et les anciens groupes rebelles à dominante touarègue. Les indépendantistes ont lancé mardi une offensive contre des positions de l’armée dans la ville garnison de Bourem, que les Fama ont dit avoir repoussée. Les deux camps ont fourni des bilans contradictoires, mais faisant état de dizaines de morts.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT