Mimi Touré « Le troisième mandat est derrière nous »

L’ancienne première ministre, Aminata Touré, s’est prononcé au cours d’une conférence de presse, cet après-midi à Dakar sur la question de la troisième candidature de Macky qu'elle juge illégale.

Aminata Touré- 25-09-2022 - Dakar-Yoff

« J’ai reçu plusieurs propositions du Président Macky Sall » a révélé l’ancienne ministre de la justice cet après midi dans un restaurant dakarois. Ces promesses ont été faites après l'élection d'Amadou Mame Diop à la tête de l'Assemblée nationale. « Mais moi je ne m’assois pas sur les postes des autres » clame l’ancienne Garde des Sceaux, Aminata Touré.

« Le président Macky Sall sait qu’on avait un accord sur le poste de président de l’Assemblée » révèle-t-elle. Puis elle annonce que le 12 Septembre à 9h, le président lui a notifier son choix. Pour elle, la politique doit être guidée par des valeurs et le respect de la constitution et des lois au détriment des préférences familiales.

Cette situation est due au troisième mandat que le président Macky Sall souhaite avoir en 2024. « La divergence se trouve au niveau du troisième mandat » rappelle Aminata Touré. J’ai quitté les nations unies pour lutter contre le troisième de mandat de Wade en 2011 tonne l’ancienne présidente du conseil économique social et environnemental.

D’ailleurs, elle rappelle les propos du Garde des sceaux, le professeur Ismaïla Fall, que nul ne peut exercer plus de mandats consécutifs. « Et le président Macky a l’obligation de donner l’exemple à l’Afrique » conseille Aminata Touré.

Elle ajoute qu’en tant que président de l’Union Africaine, Macky Sall doit donner le bon exemple en respectant la constitution à la lettre et sa parole. Elle rajoute, Macky Sall doit respecter les sénégalais qui lui ont donné deux mandats. Dans le même ordre d’idées, Aminata Touré invite le président Sall à respecter les propos de Buhari du Nigéria. N’en déplaise au « Comité spécial d’invectives et d’insultes » tacle la parlementaire. Pour conclure, le troisième mandat est juridiquement et moralement impossible avertit la parlementaire.

Les élections présidentielles de 2024 « J’y pense encore plus profondément »

L’élection présidentielle de 2024 j’y pense profondément annonce Aminata Touré sous les applaudissements de ses militants. Je compte sur l’ensemble des sénégalais pour mon élection à la tête du pays en 2024 se projette la députée.

Pour son mandat à l’hémicycle, la députée promet qu’elle va demander, dès demain, au président de l’Assemblée nationale sa sortie du groupe parlementaire de BBY pour être parmi les non-inscrits.

Ils tenteront de me faire sortir de l’Assemblée mais c’est chose impossible avertit la tête de la liste proportionnelle nationale de Benno Bokk Yakaar. « Mais, rien ne peut me faire sortir de l'Assemblée nationale » conclut-elle.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mondial 2022 : la Pologne bat l’Arabie Saoudite [2-0], Lewandowski se libère

Mondial 2022 : la Pologne bat l’Arabie Saoudite [2-0], Lewandowski se libère

Qatar 2022 : les Bleus visent les 8es, Messi au pied du mur !

Qatar 2022 : les Bleus visent les 8es, Messi au pied du mur !

Sénégal vs Equateur : même blessé, Enner Valencia veut jouer

Sénégal vs Equateur : même blessé, Enner Valencia veut jouer

Amdy Mignon victime d'arnaque

Amdy "Mignon" victime d'arnaque

Sénégal : 1160 agents fictifs ont perçu indûment 5 milliards FCFA

Sénégal : 1160 agents fictifs ont perçu indûment 5 milliards FCFA

Niveau d'industrialisation : le Sénégal progresse de cinq places

Niveau d'industrialisation : le Sénégal progresse de cinq places

Faux passeports diplomatiques : un an ferme pour les gendarmes

Faux passeports diplomatiques : un an ferme pour les gendarmes

Sanctions contre le Mali, la Guinée et le Burkina : la Cedeao rétropédale

Sanctions contre le Mali, la Guinée et le Burkina : la Cedeao rétropédale

Tanière : Iliman Ndiaye réussit son baptême de feu

Tanière : Iliman Ndiaye réussit son baptême de feu