Un proche de Sonko tire sur la DGE et tend la main à l’opposition

El Malick Ndiaye appelle à l'union des candidats de l'opposition pour exiger des élections libres et transparentes, dénonçant le refus de la Direction Générale des Élections d'accueillir le mandataire de son leader Ousmane Sonko. Il considère que cette situation entrave l'exécution de la décision de justice et affirme que l'administration actuelle ne peut garantir le bon déroulement du scrutin, estimant que le Sénégal est plongé dans la dictature.

El Malick Ndiaye et Ousmane Sonko / YouTube

Sur X/Twitter, El Malick Ndiaye n'y est pas allé de main morte.

El Malick Ndiaye, secrétaire à la communication de l'ex-parti Pastef, lance un appel vibrant à l'union des candidats de l'opposition en vue de lutter pour des élections libres, inclusives et transparentes. Il exprime sa préoccupation quant à un possible « hold-up électoral ».

El Malick Ndiaye dénonce ce qu'il considère être une dérive dictatoriale au Sénégal, en soulignant le refus de la Direction Générale des Élections de recevoir le mandataire de son leader Ousmane Sonko. « Le Sénégal a définitivement sombré dans la dictature », s’est-il désolé. Il estime que cette manœuvre vise à retarder les procédures pour entraver l'exécution d'une décision de justice.

ADVERTISEMENT

L'ancien membre de l'opposition critique également l'administration en place, qu'il accuse d'agir comme un filtre pour les candidats dicté illégalement par le régime au pouvoir. Il estime que cette administration ne peut garantir le bon déroulement du scrutin électoral.

Pour rappel, ce vendredi 20 octobre 2023, le représentant du candidat Ousmane Sonko, accompagné de son huissier, s'est de nouveau présenté à la Direction Générale des Elections. Ils ont été éconduits pour la deuxième fois.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT