Y en a marre lance "Yonn migui diengue" (justice à deux vitesses)

En conférence de presse ce jeudi, le mouvement Y’en a marre a annoncé de grandes manifestations pacifiques pour dénoncer une justice à deux vitesses.

Yen a marre

Le préfet de Dakar s’est fendu d’un communiqué pour interdire les caravanes, cortèges, défilés et rassemblements non déclarés, sur la voie publique. Une décision qui intervient après l’arrestation de Barthélémy Dias qui était en caravane sur l’avenue Bourguiba. Pour justifier l’interpellation du maire de Mermoz Sacré-Cœur, l’autorité territoriale a précisé qu’il est reproché au candidat de Yewwi à la Ville de Dakar d’avoir organisé un rassemblement non autorisé sur la voie publique.

Pourtant, le maire de Yoff Abdoulaye Diouf Sarr a fait une caravane sonorisée dans les artères de Dakar, le week-end dernier, sa première visite de pré-campagne dans les quais de pêche de Yoff Tonghore, Ouakam, Soumbédioune et Ngor sans être inquiété par la police. Une justice à deux vitesses que dénonce le mouvement Y en a marre qui a annoncé, hier, en conférence de presse, de grandes manifestations pacifiques pour dénoncer le fonctionnement de la justice. "Nous allons vers de grandes manifestations sous le slogan "Yonn migui diengue". Il s’agit de grandes manifestations sur la problématique de notre justice. Ça peut être des marches, de grosses mobilisations pacifiques etc", a expliqué Aliou Sané, Coordonnateur de Y’en a marre.

A propos de l’affaire des visas, il a dénoncé le fait que les juges n’ont pas aussi accordé la liberté provisoire à Kilifeu. "A l’instar de Simon, Kilifeu présente toutes les garanties de représentation en justice. Pourquoi le juge a rejeté sa demande de mise en liberté provisoire ?", s’interroge-t-il. Et Aliou Sané d’asséner : " Kilifeu reste otage de la justice manipulée par la politique. Il a des opinions qui dérangent. Vous avez vu l’affaire des députés cités dans l’affaire de trafic de passeports diplomatiques. Malgré le fait que leurs immunités parlementaires aient été levées, on constate tous la lenteur qu’il y’a dans sur cette affaire".

Par ailleurs, le mouvement Y’en a marre a également dénoncé le fait que les choses ne bougent pas dans l’affaire de la plainte de Kilifeu à la brigade de la cybercriminalité contre les diffuseurs de sa vidéo. "Il a été extrait une fois pour confirmer sa plainte. Depuis rien ne bouge. Ce n’est pas sérieux et les Sénégalais ne sont pas contents de leur justice", a martelé Aliou Sané. Kilifeu et Simon sont poursuivis, entre autres délits, pour faux dans un document administratif, complicité de corruption, complicité de tentative de faux et complicité de trafic de migrants.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Voyages et loisirs

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre Cirque noir

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre "Cirque noir"