Aliou Sané, Kilifeu et Tiger, escortés par les policiers présents sur les lieux pour parer à tout débordement, ont été autorisés à accéder dans le siège et à déposer la lettre où ils ont expliqué tous les griefs qu’ils reprochent à Orange.

« Nous sommes citoyens sénégalais et des consommateurs et nous avons notre mot à dire sur les offres d’orange. Donc, on ne peut pas accepter qu’on mobilise nos forces de l’ordre pour nous brutaliser alors que nous n’avons commis aucune infraction », a déclaré Aliou Sané. Reçus, les membres « de Y en a marre » dépêchés sur les lieux ont déposé tranquillement leur lettre.

Le Directeur de communication de Orange, Abdou Karim Mbengue a fait savoir qu’ils sont prêts à recevoir toutes les associations pour échanger avec elles sur l’ensemble des préoccupations relatives aux produits qu’ils offrent et au-delà, de tout ce qui s’articule autour de la communication.