ADVERTISEMENT

À Missirah, les populations traquent des trafiquants de bois !

Les trafiquants de bois ont élu leurs quartiers à Missirah (dans la région de Tambacounda), qui est en train de perdre plusieurs hectares de forêts, renseigne « Le Quotidien ».

Trafic de bois Missirah

Face à ce pillage organisé, les populations ont décidé elles-mêmes de protéger leur environnement en traquant les pilleurs. Devenue la cible de trafiquants, pas plus tard que vendredi dernier, les populations ont constaté une attaque de la forêt. « Plusieurs dizaines d’arbres ont été recensés fraîchement abattus dans la forêt », a dénoncé Koliké Tandian de l’association "Bassobé niohon déma".

ADVERTISEMENT

Pire encore, un camion lourdement chargé de troncs a été appréhendé par les populations à l’entrée de la ville, ce mercredi. « Ce sont des centaines de troncs qui ont constitué sa cargaison. Le camion s’est embourbé dans les eaux d’un tuyau de robinet qui a pété. Sinon, nous ne l’aurions pas vu. Nous sommes sidérés et très inquiets quant à l’avenir de la forêt », a déploré le président de l’association.

Les habitants prennent les choses en main

Trois sites ont été recensés, complètement pillés par les délinquants forestiers. Plusieurs dizaines d’espèces d’arbres y ont été coupées. Avec parfois, certains arbres dont le diamètre du tronc dépasse les 90 centimètres, voire 1 mètre, et beaucoup d’arbres abattus, seraient des espèces protégées.

Les villageois ont décidé de prendre les choses en main pour préserver leur environnement. « Désormais, ce sont nous-mêmes qui veillons sur l’exploitation des ressources de la forêt. Si le pillage continue, il n’y aura plus de forêt à Missirah. Nos deux associations, Bénafa et Bassobé Niohon Déma, ont mutualisé leurs efforts pour protéger la forêt », a affirmé M. Tandian. Poursuivant, il a expliqué des patrouilles régulières ont été mises en place pour veiller sur la protection de la forêt de Missirah.

Par ailleurs, les populations demandent une meilleure implication des autorités et qu’il y soit affecté un nombre suffisant d’éléments des Eaux et forêts.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Tamba : un enseignant décède en plein cours

Tamba : un enseignant décède en plein cours

Flux migratoires : 6.528 mouvements enregistrés à Rosso Sénégal

Flux migratoires : 6.528 mouvements enregistrés à Rosso Sénégal

Procès en appel Madiambal-Téliko : le dossier rejugé le 21 février 2022

Procès en appel Madiambal-Téliko : le dossier rejugé le 21 février 2022

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

 Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

ADVERTISEMENT