Le procès de Barth renvoyé en mars prochain

L'édile de la commune de Mermoz-Sacré-Cœur devait comparaître aujourd'hui mercredi 1er décembre pour son procès en appel concernant le meurtre du lutteur Ndiaga Diouf.

Barthélémy Dias

Encore un report pour le procès de la fusillade de Mermoz Sacré-Cœur. Malgré la présence des parties au procès à l’instar de Barthélémy Dias, le président de la Cour d’appel de Dakar a acté le renvoi du procès du meurtre de Ndiaga Diouf jusqu’au 2 mars prochain. Pour cause, un avocat vient de se constituer pour assurer la défense de Cheikh Mbackiyou Siby condamné à deux ans avec sursis dans ce dossier devant le tribunal correctionnel, renseigne Seneweb.

En première instance, Barthélémy Dias a été déclaré coupable de coups mortels, de coups et blessures volontaires et de détention d’armes sans autorisation administrative. Il a été condamné à 2 ans dont 6 mois de prison pour le meurtre du lutteur Ndiaga Diouf, le 22 décembre 2011. Ses co-prévenus, Habib Dieng et Babacar Faye ont écopé de la même peine pour lesdits délits. Une peine qui avait été couverte la durée de leur détention préventive. En plus, ils devraient verser à la famille du jeune plombier, la somme de 25 millions de FCFA.

Samba Diouf alias ‘’Ndiol’’, Badara Guèye, Bocar Sy, Cheikh Diop, Seydina Oumar Mangane, Cheikh Mbackiyou Siby ont pris 2 ans assortis de sursis pour association de malfaiteurs, participation à un rassemblement illicite suivi d’actions diverses et vont allouer le franc symbolique au maire de Mermoz-Sacré-Cœur.

Dans ce dossier, la relaxe a été prononcée pour Abdoulaye Diène, Malick Thiombane, Hamath Guèye et Bocar Sy Doucouré.

ADVERTISEMENT

Le parquet avait requis 10 ans de prison contre l’édile pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner et le décernement d’un mandat de dépôt.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT