"J'ai fait six tentatives de suicide", le récit glaçant d’une dépressive

La dépression est un trouble mental caractérisé par un état dépressif persistant ou une perte d'intérêt pour tout type d'activité.

troubles-de-sante-mentale-therapies-750x500

Au Sénégal, cette maladie est banalisée voire même négligée par la société. Seules les personnes atteintes de la maladie ou leur entourage en sont conscientes.

Pourtant, c’est une maladie comme les autres qui peut arriver à tout le monde et à tout moment de la vie. On le confond souvent à la déprime, à la bipolarité ou le manque d’affection, ce sont des maladies liée à la santé mentale et qui peuvent conduire à la dépression voire même à la folie.

Nous sommes dans une société avec ses mythes et croyances traditionnelles. Dans la croyance populaire, cette maladie est souvent reliée à des causes mystiques qui sont l’œuvre de djinns ou d'esprits maléfiques qui hantent la personne.

Le cas de l’actrice Halima Gadji a été comme une alerte sur cette maladie présente dans la société et dont beaucoup de gens souffrent en silence.

Pour en savoir plus sur la dépression, nous sommes allés à la rencontre d’une jeune fille -dont nous tairons l'identité- qui souffre de cette maladie depuis son enfance.

  • Qu'est-ce que la dépression?

Il y a différent type de dépression et différentes façon de manifestation de la dépression. C’est une maladie très sévère et la personne peut vivre avec, durant des années voir même la maitriser et maitriser les manifestations. Au Sénégal, les gens le considère comme une maladie d’impolitesse, de bipolarité ou de manque d’affection. Hors ces deux derniers sont des maladies à part qui peuvent déclencher la dépression qui est différent de la folie.

  • Les causes de cette maladie?

"La dépression peut être héréditaire. Par exemple pour mon cas, au sein de ma famille, il y a des gens qui souffrent de cette maladie", confie notre interlocutrice qui a préféré garder l’anonymat.

Elle peut être causée par une malformation ou un choc cérébral, un choc émotionnel ou une déprime suite à des évènements malheureux ou la perte d’une personne proche, des évènements survenus au sein de la famille comme l’inceste, les violences conjugales. Tous ses éléments peuvent être des facteurs déclencheurs qui mènent à la dépression.

  • Comment la maladie se manifeste chez la personne?

Quand la personne est au stade de la dépression, elle devient agressive et vide d’esprit. Elle ressent une douleur profonde et son cœur s’alourdit. Etant une maladie liée au cerveau, la personne éprouve souvent des douleurs articulaires, des maux de tête, des migraines, des fuites de mémoire.

«Ma première crise sévère date de 2014, je me souviens que j’était hospitalisé et durant trois mois j'avais perdu la mémoire. C’est après que je me suis rendu compte que y avait un changement dans mon comportement. En ce moment, je délirais, je parlais le français, l’anglais et je déballais tous sur ma vie», raconte notre source. Durant les moments de crise, la personne préfère se renfermer sur elle même loin de tout le monde, elle se déconnecte du monde réel, développe souvent des envies suicidaire et même ses goûts alimentaires changent ce qui impacte sur sa morphologie.

Le plus grave avec cette maladie, c’est que la personne en dépression tente souvent de mettre fin à ses jours pour calmer sa souffrance. Et notre interlocutrice n’a pas échappé à cette envie suicidaire: «Je me rappelle que j’ai fait six (6) tentatives de suicide depuis le début de ma maladie. Je me suis coupée les veines, j’ai sauté d'un balcon, j’ai mis deux fois le feu dans ma chambre. Toute jeune, j’ai bu une bouteille de vinaigre et du pétrole».

  • L’impact de la maladie dans la vie courante

Depuis toute petite j’ai développé des maladies comme l’asthme, des crises respiratoires, des crises d’épilepsie et des problèmes d’articulations. En 2009, on m’a diagnostiqué toutes ces maladies suite à une crise d’épilepsie sévère. Au début, ma famille avait fait recours à la médecine traditionnelle mais aucune amélioration. C’est par la suite que ces médecins traditionnels ont demandé à ma famille d’aller vers les hôpitaux et c’est là-bas que ma maladie mentale a été découverte. Depuis ma famille, m’a beaucoup aidé et soutenu dans ces moments sombre de ma vie.

Au Sénégal, il y a des structures sanitaires spécialisées dans les problèmes mentales. On a l’hôpital psychiatrique de Thiaroye, de Mbao, la Division de la santé mentale de l’hôpital Fann avec des médecins spécialistes en problème de santé mental.

  • Le cas de Halima Gadji

A travers une vidéo devenue virale sur le Net, l’actrice Fatwa Fall alias "Sadiya", elle-même victime de dépression, a tenté d'apporter des explications sur cette maladie banalisée au Sénégal. Contactée sur la question, elle s’est prononcée sur le cas de sa collègue Halima Gadji.

«Je lui dis force à elle! C’est une maladie comme les autres, elle a juste besoin de soutien et d’assistance. Il suffit qu’elle soit surveillée et d’après mes informations sa famille est actuellement à son chevet . Nous luis souhaitons prompt rétablissement. Dommage que cette maladie soit banalisée au Sénégal.

Ce n’est pas une maladie de couleur ou de race. Elle peut arriver à tout le monde car on a tous un cerveau qui peut tomber en panne à tout moment. Donc je demande au sénégalais d’être plus attentifs, plus présents, plus tolérants et observateurs avec les personnes atteintes de troubles mentales», témoigne l’actrice Fatwa Fall.

Le cas de Halima démontre de la gravité de cette maladie mais également du soutien et de l’attention que nécessite cette maladie mentale.

Fort de ce constat, l’actrice «Sadiya» a décidé de mener le combat en mettant en place une fondation qui va soutenir et accompagner les jeunes souffrants de dépression. A travers cette structure, «Sadiya» entend lutter contre les violences faites aux femmes et aux enfants , contre la dépigmentation volontaire.

L’actrice qui combat l’injustice compte utiliser sa voix, sa popularité et sa communauté pour apporter tout le soutien nécessaire aux personnes souffrant de maladie dépressive.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Député sortant, Sonko va restituer véhicule de service et passeport diplomatique

Député sortant, Sonko va restituer véhicule de service et passeport diplomatique

Me Oumar Youm demande à Aminata Touré de restituer le mandat de député

Me Oumar Youm demande à Aminata Touré de restituer le mandat de député

Accusé de viol: Kaliphone Sall donne sa version des faits

Accusé de viol: Kaliphone Sall donne sa version des faits

Le Joola : 20 ans après, Macky Sall n’oublie pas la tragédie

Le Joola : 20 ans après, Macky Sall n’oublie pas la tragédie

Mlomp-Kassa: indignation générale contre les propos de Madiambal

Mlomp-Kassa: indignation générale contre les propos de Madiambal

Ousmane Sonko: Ce gouvernement ne réglera pas les problèmes des Sénégalais

Ousmane Sonko: "Ce gouvernement ne réglera pas les problèmes des Sénégalais"

Un responsable du PDS tué au Brésil

Un responsable du PDS tué au Brésil

Akhlou Brick vs Ngaaka Blindé : le clash des effets

Akhlou Brick vs Ngaaka Blindé : le clash des "effets"

Histoires de presse… [Opinion du Contributeur]

Histoires de presse… [Opinion du Contributeur]