La fin de la belle parenthèse

La Coupe d'Afrique des Nations (Can) et le sacre retentissant de nos Lions n’auront été qu’une parenthèse.

Le Senegal a remporte la premiere Coupe d'Afrique des Nations de son histoire en battant aux tirs au but l'Egypte 0-0, 4-2 tab (4)

.

On aimerait bien que cette pause si éphémère se prolonge, qu'elle perdure. Mais nous sommes vite rattrapés par nos turpitudes. Nos vieilles amours de discorde, ont repris leur place de choix. L’harmonie s'en va. Le président de la République avait bien voulu surfer sur cette vague d’enthousiasme pour appeler l’opposition et l’inviter à la fête. Khalifa Sall, Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall, Mamadou Lamine Diallo, Pape Diop entre autres ont répondu présents.

Même Barthélémy Diaz nouveau maire de Dakar qui jurait qu’il ne veut même pas voir Macky en photo, a serré la main du président. Petite précision : il était masqué. En rouge danger. La discussion entre les deux hommes n’ont sans doute pas été chaleureuses. On le suppose à juste raison.

Le plus attendu des opposants avait manqué à l’appel mais Ousmane Sonko avait tenu quand même à écrire un message de félicitations au président de la République. Avec le recul, on se rend compte que cette belle initiative présidentielle avait des dessous bien déterminés. La preuve par Bamba Fall qui a bien profité de cette occasion pour rejoindre le camp du pouvoir.

Tout en insistant pour que les autres fassent la même chose. Beaucoup de bruits ont suivi son geste spectaculaire. Des indignations, des dénonciations, des quolibets et beaucoup de dérision. Beaucoup de contradictions. Une société de conflits permanents. Il y a différentes sensibilités, différents centres d'intérêt. Une mainmise étrangère. Les collisions sont fréquentes, comme le note le philosophe Khadim Ndiaye.

ADVERTISEMENT

Pourtant, les problèmes demeurent. L’école est en panne. Les enseignants en grève. Les élèves en colère. Les médecins vont bientôt entrer dans la danse de la contestation. La pauvreté est ambiante. Les denrées de première nécessité connaissent une hausse considérable. Lueur : on s’apprête à inaugurer un stade moderne de grande qualité à Diamniadio. Mais là aussi, la fête risque de se gâcher par une abjecte récupération politicienne. Nos polémiques !

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT