Le courant ne passe toujours pas entre les transporteurs et l'Etat

La grève des transporteurs se poursuit, pour ne rien arranger, le ministre des Transports Mansour Faye accuse les chauffeurs d’avoir délibérément refusé de négocier.

Mansour Faye, Ministre Sénégalais des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement et Maire de Saint-Louis

...

Les transporteurs refusent d’arrêter leur mouvement de grève. Hier jeudi à Diamniadio, le syndicat des transporteurs a boudé la rencontre avec le ministre de tutelle. «Nous sommes toujours en grève», indiquent les syndicalistes qui informent qu’il n’y a pas eu de discussions sérieuses, ce jeudi, avec l’autorité. Ils comptent, donc, poursuivre la grève aujourd’hui vendredi. Mansour Faye, le ministre des Transports routiers avait voulu rencontrer les grévistes. Mais, ces derniers voulaient une rencontre avec tous les 6 ministères concernés par leurs plateformes revendicatives. «Nous n’arrêterons pas la grève. C’est ce que la base nous a dit. On est prêt à aller en prison pour cela, mais nous n’arrêterons pas tant qu’on n’aura pas ce qu’on veut», avertit Gora Khouma. A la suite, le Syndicat a décrété un nouveau mot d’ordre de grève illimitée. La journée d’aujourd’hui risque d’être encore plus douloureuse pour les usagers.

LES CHAUFFEURS VEULENT CHOISIR LEURS INTERLOCUTEURS

Face à la presse hier, le ministre des Transports terrestres et du désenclavement, a livré la position du gouvernement. Mansour Faye, a indexé les chauffeurs d’avoir délibérément refusé de négocier. "L’État est dans les dispositions de dialoguer avec tout le monde. Mais hier, à notre grande surprise, le cadre qui unit les chauffeurs nous a contacté pour dire qu’ils ne pourront pas assister à cette rencontre, du fait qu’ils exigent la présence des Ministres impliqués", explique Mansour Faye. Poursuivant, il ajoute que les chauffeurs ne sont pas dans les dispositions de discuter. "C’est déplorable. Par rapport à leurs points de revendication, plusieurs propositions concrètes ont été retenues. Il s'agit des postes de contrôles qui fonctionnent sur le corridor routier. D’ailleurs, cette mesure a commencé à être appliquée. Sur la concurrence déloyale, l’Etat est foncièrement contre et la combat pour un transport idéal". Sur la question du pesage à l’essieu, il indique que l’Etat respecte la feuille de route de l’Uemoa issue de la réunion du conseil des ministres tenue en 2019 à Dakar.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le Sénégal domine la Bolivie à Orléans (2-0)

Le Sénégal domine la Bolivie à Orléans (2-0)

Voici l'aliment qui accélèrerait le vieillissement cutanée

Voici l'aliment qui accélèrerait le vieillissement cutanée

 Procès de Mendy : un autre célèbre footballeur cité pendant le procès

Procès de Mendy : un autre célèbre footballeur cité pendant le procès

Mondial 2022 : une très bonne nouvelle pour les joueurs

Mondial 2022 : une très bonne nouvelle pour les joueurs

Piratage de comptes à Attijari: un consultant à Free arrêté

Piratage de comptes à Attijari: un "consultant à Free" arrêté

Présidentielle 2024 : Mimi Touré est candidate

Présidentielle 2024 : Mimi Touré est candidate

Bachelière décédée en couches à Touba : Le MSAS blanchit les 'toubibs'

Bachelière décédée en couches à Touba : Le MSAS blanchit les 'toubibs'

Insultes contre Barth: Babacar Fall sévèrement recadré par les internautes

Insultes contre Barth: Babacar Fall sévèrement recadré par les internautes

Les règles à suivre pour conserver des fruits et légumes plus longtemps

Les règles à suivre pour conserver des fruits et légumes plus longtemps