Le prix de l'obscurantisme

Un village Pout-Dagné, région de Thiès projeté brusquement au-devant de l’actualité. Pour une ombrageuse histoire.

enterrement-1

Là bas, les griots décédés sont interdits de cimetière. Ils doivent plutôt avoir leur propre cimetière. Une pratique ancestrale que veulent perpétuer, que perpétuent d’ailleurs les habitants de cette localité qui expliquent leurs actes par une ferme volonté d'éviter la poisse. Ce bled si très riche en absurdités, est vraiment particulier. Au Sénégal, le problème des castes restent tenaces, la stratification sociale est une réalité mais les stigmatisations sont passées de mode. Interdire à un être humain une sépulture digne relève de la cruauté.

C’est une pratique qui va aux antipodes du bon sens et de l’esprit de famille et de partage si vif dans nos contrées. Tout acte tendant à humilier une personne est à combattre avec énergie. L’obscurantisme ne peut mener qu’à des bêtises. Elle bouche les oreilles et les Intelligences. Sinon ceux de Pout-Dagné, devraient être en mesure de savoir que c’est leur refus au changement qui bloque leur développement. Ils sont en train d’enterrer le présent et le futur de leurs enfants en mettant en relief des coutumes délabrées sans doute mal appliquées.

Logiquement, les défenseurs de ces us préfèrent les charrettes en lieu et place des véhicules plus commodes. Ils ne devraient pas prendre le Train Express Régional (Ter) si moderne, si rapide au point que le ministre des Transports prenne les devants. Pas de «tenue de travail», pas de papiers remplis de poisson séché, pas d’habits sales, pas de mauvaise haleine. Les usagers ont donc l’obligation d’être propres.

Mansour Faye devient brusquement Professeur d’éducation civique. On attend que le TER roule, roule pour voir réellement ce que tout cela va donner. Pour voir si ce train chèrement payé va aider véritablement à nous sortir des ténèbres. Disons-le net : ce n’est pas évident pour un pays qui est à des années lumières des lumières. Le danger est que beaucoup semblent ne pas en être conscients.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT