PAN se «rePENT», l'Etat sans pitié… [Opinion du Contributeur]

Les journalistes se sont encore réunis hier mercredi pour un « Conseil de presse », une réplique du Conseil des ministres qui se tient hebdomadairement le même jour depuis l’arrivée de Macky Sall au pouvoir au Sénégal.

Pape Alé Niang

Avec une grande mobilisation pour exiger la libération de Pape Alé Niang embastillé encore après une courte libération, la presse se montre debout. Il y a réellement urgence. Un péril en la demeure car, notre confrère qui poursuit sa grève de la faim, est inflexible. Malgré les demandes et les conseils, il compte aller jusqu’au bout, quitte à y laisser sa vie. L’heure est si grave.

Le procureur qui a refusé la demande de liberté provisoire déposée par ses avocats n’est certainement pas du tout conscient du danger. Il est difficile de comprendre les raisons de cette opposition. On lui aurait demandé de s’engager à ne plus parler du dossier en cours d’instruction et se garder donc de « violer le contrôle judiciaire ». Niang s’est engagé.

« Suite à la demande de ma famille, de mes parents, de mes avocats, je m’engage à ne plus parler du dossier judiciaire me concernant et son environnement. Mais également des forces de défense et de sécurité et des autorités qui les incarnent jusqu’au règlement définitif du dossier », a-t-il consigné.

Les choses n’ont pas bougé. La pression doit se poursuivre. C’est mieux que de chercher des justifications, comme l’a fait Thierno Alassane Sall sur la Tfm mardi. En démocratie, un journaliste emprisonné dans le cadre de son travail, est une maldonne. On condamne ou on se tait. Pas besoin de leçons approximatives.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Haj 2024 : un quota de 12860 pèlerins, le package fixé à 4.300.000 FCFA

Haj 2024 : un quota de 12860 pèlerins, le package fixé à 4.300.000 FCFA

ADVERTISEMENT