Pénurie de riz indien : le thiéboudieune est-il menacé ?

Certains pays africains comme le Sénégal, déjà fragilisés par l’inflation provoquée par la guerre en Ukraine, vont devoir faire face à une limitation des exportations de riz venu d’Inde. Cette situation laisse entrevoir une grande menace sur notre plat national, le thiéboudieune !

Thiéboudieune

On se dirige vers une pénurie du riz indien. La prédiction a été faite le dimanche 16 octobre dans Jeune Afrique par le dessinateur et éditorialiste franco-burkinabè, Damien Glez. En effet, il estime que la crise des céréales devrait se poursuivre sur le continent africain, déjà touché par les conséquences de l’intervention militaire russe en Ukraine.

« En négociant, avec Vladimir Poutine, la libération de stocks de céréales et de fertilisants bloqués depuis le déclenchement de son ''opération militaire spéciale’’ en Ukraine, le président en exercice de l’Union africaine (NDLR Macky Sall) imaginait-il, en juin, que son thiéb du week-end pourrait être menacé par des acteurs plus orientaux ? … », s’interroge l’éditorialiste.

Les ménages africains risquent encore de souffrir. Cette fois-ci, le « coup de grâce » vient de l’Inde. « Après des alertes au mois de mai, l’immense pays d’Asie du Sud vient de confirmer la limitation de ses fournitures de riz à l’Afrique, notamment par l’interdiction de l’exportation des brisures de cette céréale prisée des Ouest-Africains, et par l’instauration d’une taxe de 20 % sur les exportations d’autres types de riz de qualité supérieure », informe Jeune Afrique.

« Or des nations comme le Sénégal sont largement dépendantes de cette source d’approvisionnement : sur la campagne 2021-2022, c’est 1 million de tonnes que le pays de la Teranga a importé d’Inde. », poursuit l’hebdomadaire panafricain.

Cette situation est due aux effets de la sécheresse qui obligent l’Inde, premier exportateur mondial de riz, à réduire ses exportations.

ADVERTISEMENT

Par ailleurs, ces restrictions à l’exportation « ne doivent-elles pas être perçues comme une opportunité pour l’Afrique ? Une chance pour des plats aux ingrédients plus locaux, légumes et céréales dits ‘‘indigènes’’ – mil, fonio, teff ou sorgho – ou du riz cultivé en Afrique ? », se demande Damien Glez.

Le Sénégal ne devrait-il pas relever le pari de l’autosuffisance en riz dans le contexte actuel où l’Organisation internationale des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) s’inquiètent des risques de famine dans plusieurs zones du continent ?

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Barça: Xavi limogé, Flick nouveau coach

Barça: Xavi limogé, Flick nouveau coach

Découverte : cette ''maladie'' qui vous fait remettre les choses au lendemain !

Découverte : cette ''maladie'' qui vous fait remettre les choses au lendemain !

Une nouvelle plainte contre Bah Diakhaté

Une nouvelle plainte contre Bah Diakhaté

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Nouveau clip de Mia Guissé : Gauche & Droite, En haut en bas cartonne et crée la polémique

Nouveau clip de Mia Guissé : "Gauche & Droite", "En haut en bas" cartonne et crée la polémique

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

ADVERTISEMENT