Les deux joueurs se sont tournés vers Twitter pour se déchaîner après que deux médecins français soient allés à la télévision pour faire avancer l'agenda.

S'exprimant sur la chaîne de télévision locale LCI, les médecins ont proposé que l'Afrique soit utilisée pour le traitement expérimental de tout vaccin, traitement ou remède potentiel.

"Si je peux être provocateur, ne devrions-nous pas faire cette étude en Afrique, où il n'y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation, un peu comme cela a été fait dans certaines études sur le SIDA, où chez les prostituées, nous essayons des choses, parce qu'ils sont exposés et qu'ils ne se protègent pas, qu'en pensez-vous? » a déclaré l'un des médecins, le Dr Jean-Paul Mira.

L'autre médecin, le Dr Camille Locht a convenu: «Vous avez donc raison […] nous pensons en parallèle à une étude en Afrique précisément pour faire de ce même type d'approche avec le BCG [vaccin] placebo.

"Je pense qu'il y a un appel d'offres qui a été lancé ou qui le sera et je pense que nous y penserons sérieusement aussi."

Les suggestions des médecins français exaspérés, Drogba et Atsu, le premier qualifiant ces propos de «profondément racistes».

«Il est totalement inconcevable que nous continuions à mettre en garde contre cela. L'Afrique n'est pas un laboratoire d'essais. Je voudrais dénoncer vivement ces paroles dégradantes, fausses et surtout profondément racistes. Nous aide à sauver l'Afrique avec l'actuel Covid 19 en cours et à aplatir la courbe », a écrit Drogba.

Atsu a également riposté: «Ils n'ont même pas honte d'eux-mêmes. Ils veulent d'abord tester le nouveau vaccin en Afrique. »

Pendant ce temps, les plans de tester d'abord le nouveau vaccin contre le coronavirus semblaient exaspérer de nombreux Africains, qui ont depuis exprimé leur déception envers les médecins français.