Qatar 2022 : l’Équateur, un défi à relever pour le Sénégal

L’Équateur peut être qualifié de miraculé. Sa participation avait été remise en question à plusieurs reprises en raison d'une présumée affaire de fraude portant sur l’un de ses joueurs. Mais le 8 novembre, le Tribunal arbitral du sport a entériné la participation de l'Équateur au Mondial. Si cette affaire a éclipsé le parcours exceptionnel de La Tri (surnom de l’équipe) lors des qualifications, elle reste redoutable.

Le Sénégal affrontera l'Équateur, dans le Groupe A, mardi 29 novembre 2022 à 15 heures (heure locale) - photomontage Pulse
ADVERTISEMENT

Le retour triomphal de l'Équateur à la Coupe du monde a été accueilli dans le chaos presque aussitôt qu'il a été officialisé. En effet, le Chili, qui a terminé les qualifications avec sept points de retard sur la dernière place qualificative au Qatar, a déposé plusieurs plaintes contre La Tri. Pour cause, les Chiliens considéraient le joueur équatorien Byron Castillo comme inéligible lors des qualifications. Ils estiment qu’il n’est pas un ressortissant équatorien. Selon l’Équipe, la Fédération équatorienne de football était même suspectée de connaître la véritable nationalité du joueur et de l'avoir couvert. Mais le mardi 8 novembre, le Tribunal arbitral du sport (TAS) s’est prononcé en faveur de la participation de l'Équateur au Mondial alors que le pays sud-américain a tout de même écopé d’une amende en plus d’un retrait de trois points pour les éliminatoires du Mondial 2026.

En plus, Castillo n'a pas été retenu dans la liste des 26 joueurs pour le Qatar.

ADVERTISEMENT

Elle a battu l'Uruguay, la Colombie et le Chili et obtenu des matches nuls contre l'Argentine et le Brésil, tout en terminant avec 27 buts - seul le Brésil en a marqué davantage. Mais les résultats obtenus dernièrement sont un peu plus inquiétants. En effet, l'équipe entrainée par Gustavo Alfaro n'a inscrit qu'un seul but en cinq matches amicaux au cours des six derniers mois. Une attaque faible qui n'est pas de nature à inquiéter le Sénégal ou les Pays-Bas, qui disposent de suffisamment de talent offensif pour mettre sous pression la défense équatorienne, jusqu'ici très solide. Si l'Équateur veut jouer les trouble-fête et éventuellement détrôner l'une des deux meilleures équipes du groupe A, il faudra inverser cette tendance.

  • 20 novembre : Qatar - Équateur - Stade Al Bayt, Al Khor - 16h00
  • 25 novembre : Pays-Bas - Équateur - Stade international Khalifa, Al Rayyan – 16h00
  • 29 novembre : Équateur - Sénégal - Stade international Khalifa, Al Rayyan - 15h00
  • Enner Valencia, attaquant

Il est le meilleur buteur de l'histoire de l'Équateur. Cette le joueur de 33 ans a inscrit 13 buts en 12 matches pour Fenerbahçe, premier du classement de la Süper Lig turque.

  • Gonzalo Plata, ailier

Joueur direct et rapide, ce jeune homme de 22 ans a inscrit trois buts pendant les qualifications. Plata est capable de poser des problèmes aux défenseurs moins rapides, notamment en contre-attaque.

  • Moisés Caicedo, milieu de terrain

Caidedo fait des merveilles dans l'entrejeu du club anglais de Brighton. Aux côtés de l'Argentin Alexis Mac Allister, le joueur de 21 ans s'est montré très solide. Le nouveau manager Roberto De Zerbi est allé jusqu'à dire que le jeune Équatorien pourrait devenir « l'un des meilleurs milieux de terrain d’Europe ».

  • Quatrième participation
  • Dernière participation : 2014 (phase de groupe)
  • Meilleur résultat : huitième de finale en 2006

Gardiens de but : Alexander Domínguez (LDU Quito), Hernán Galíndez (Aucas), Moisés Ramirez (Independiente del Valle)

Défenseurs : Robert Arboleda (São Paulo FC), Xavier Arreaga (Seattle Sounders), Pervis Estupiñán (Brighton), Piero Hincapié (Bayer Leverkusen), William Pacho (Antwerp), Diego Palacios (LAFC), Jackson Porozo (Troyes), Ángelo Preciado (Genk), Félix Torres (Santos Laguna)

Milieux de terrain : Moisés Caicedo (Brighton), José Cifuentes (LAFC), Alan Franco (Talleres), Carlos Gruezo (Augsburg), Romario Ibarra (Pachuca), Ángel Mena (Leon), Jhegson Méndez (LAFC), Gonzalo Plata (Real Valladolid), Ayrton Preciado (Santos Laguna), Jeremy Sarmiento (Brighton)

Attaquants : Michael Estrada (Cruz Azul), Djorkaeff Reasco (Newell's Old Boys), Kevin Rodríguez (Imbabura), Enner Valencia (Fenerbahçe).

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : les Forces vives maintiennent la pression pour la tenue de l'élection présidentielle

Pikine : les Forces vives maintiennent la pression pour la tenue de l'élection présidentielle

Attaque terroriste au Burkina: au moins quinze fidèles tués dans une église

Attaque terroriste au Burkina: au moins quinze fidèles tués dans une église

Dialogue national : les candidats 'spoliés' disent OUI à Macky Sall

Dialogue national : les candidats 'spoliés' disent OUI à Macky Sall

OM : la punition de Pape Gueye levée

OM : la punition de Pape Gueye levée

Dimanche 25 février : les Sénégalais devait élire leur 5e Président

Dimanche 25 février : les Sénégalais devait élire leur 5e Président

Youssou Ndour dévoile les premières images de son clip en featuring avec Fally Ipupa

Youssou Ndour dévoile les premières images de son clip en featuring avec Fally Ipupa

Le documentaire « Dahomey » de Mati Diop remporte l’Ours d’or

Le documentaire « Dahomey » de Mati Diop remporte l’Ours d’or

Groupe Futurs Medias : la journaliste Binta Diallo démissionne

Groupe Futurs Medias : la journaliste Binta Diallo démissionne

Paris : la visite de Macron au Salon de l'agriculture vire au chaos !

Paris : la visite de Macron au Salon de l'agriculture vire au chaos !

ADVERTISEMENT