Charbon de bois et bois de chauffe : la consommation des ménages sénégalais en chiffres

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) vient de publier son rapport sur les comptes économiques et environnementales de la forêt au Sénégal.

Bois de chaffage

Les résultats obtenus à partir de ce premier exercice de compilation des comptes économiques et environnementaux de la forêt montrent l’importance des ressources forestières dans la vie quotidienne des populations sénégalaises.

En effet, la consommation finale en charbon de bois des ménages sénégalais se chiffrait à 211 840 tonnes et celle du bois de chauffage à 177 580 tonnes. En outre, la forêt produit d'importantes quantités de fruits, de racines, de gomme et d'écorces qui participent à la couverture des besoins alimentaires, sanitaires des populations, approvisionnent les unités de transformation et les circuits de commercialisation, permettant ainsi de générer des ressources financières non négligeables.

En 2017, la consommation finale des ménages en produits forestiers non ligneux est évaluée à 4 344 tonnes. Les exportations de gommes naturelles s’élevaient à 3 704 tonnes en 2017 et les consommations intermédiaires à 2 482 tonnes.

Les résultats montrent que le Sénégal est principalement constitué de surface boisée, soit 69,8% de la superficie totale en 2010. Sa superficie a toutefois connu une régression de 5,6% sur la période 2010- 2015.

ADVERTISEMENT

La deuxième classe la plus importante est celle des surfaces cultivées (24,4% en 2010) qui, par contre, a vu sa superficie augmenter de 13,5%. Les régions hydriques ont une faible part dans la répartition de la superficie (3,8% en 2010) mais se sont étendues de 16,4%.

Les zones dénudées et les surfaces artificialisées représentaient 2% de la superficie totale en 2010 (1,5% et 0,5% respectivement). Elles ont connu une expansion de 0,7% tirée par celle des surfaces artificialisées (21,9%).

La compilation des comptes de l’occupation des sols a aussi permis de calculer l’indicateur 15.1.1 « Surface des zones forestières, en pourcentage du total des terres émergées de l’ODD 15 ». L’indicateur est passé de 39,1% en 2010 à 37,6% en 2015 traduisant une dégradation de la forêt avec un taux de changement annuel de -0,8% .

Les superficies boisées ont baissé de 2,9%

La forte demande croissante des ressources forestières favorise la dégradation des dites ressources. Ainsi, le matériel sur pied sur écorce dans l’ensemble des forêts est estimé à 304,60 millions de mètres cube en 2017 contre 315,02 millions de mètres cube en 2010.

Par ailleurs, les superficies boisées constituées par les forêts et les autres terres boisées ont baissé de 2,9% en passant de 13 700 220 ha en 2010 à 13 302 220 ha en 2017. En termes de volume de biomasse, il a été enregistré la perte de 10,9 millions de mètres cubes entre 2010 et 2017, soit une moyenne annuelle de 1,56 millions de mètres cubes.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT