Cryptomonnaies : les transactions ont dépassé 100 milliards $

En Afrique subsaharienne, les transactions en cryptomonnaies ont dépassé 100 milliards $ entre juillet 2021 et juin 2022.

Cryptomonnaie

Les transactions en cryptomonnaies ont atteint 100,6 milliards de dollars en Afrique subsaharienne, entre juillet 2021 et juin 2022, selon une note de recherche publiée fin septembre par Chainalysis, une société spécialisée dans l'analyse de données relatives à la blockchain.

Bien qu’il soit en hausse de 16% par rapport à la période juillet 2020 - juin 2021, ce montant ne représente que 2% des transactions en cryptomonnaies recensées à l’échelle mondiale.

Chainalysis note, cependant, qu’en dépit de sa faible part dans les transactions en cryptomonnaies, l’Afrique subsaharienne abrite des marchés parmi les plus développés à l’échelle planétaire. Il s’agit notamment du Nigeria et du Kenya, qui occupent respectivement les 11e et 19e rangs dans l’indice mondial d'adoption des cryptomonnaies élaboré par Chainalysis.

L'Afrique du Sud, qui arrive en tête du classement des pays de la région en termes de volume de transactions brutes en cryptomonnaies, est également bien classée dans cet indice (30è, rang mondial).

Le paysage crypto d’Afrique subsaharienne se caractérise par un marché de détail prédominant et une utilisation massive des plateformes P2P. Les transferts de détail représentent 95% de l'ensemble des transferts. En se limitant aux transferts de détail inférieurs à 1 000 dollars, cette proportion atteint 80 %.

Selon des interviews réalisées par Chainalysis avec des utilisateurs de cryptomonnaies en Afrique subsaharienne, la prédominance du marché de détail est un reflet du choix de nombreux jeunes de la région de se tourner vers les cryptomonnaies comme un moyen de préserver et de construire leur richesse, par opposition à d'autres pays où les jeunes utilisent les cryptomonnaies comme un moyen de multiplier leur richesse existante.

« Nous voyons beaucoup de traders qui échangent au quotidien pour joindre les deux bouts. Nous n'avons pas de gros traders de niveau institutionnel en Afrique subsaharienne. Les personnes qui font tourner le marché ici sont des particuliers », explique Adedeji Owonibi, fondateur de Convexity, un cabinet nigérian de conseil en produits blockchain.

Chainalysis précise, par ailleurs, que les cryptomonnaies sont un des outils les plus utilisés pour les transferts de fonds transfrontaliers et les transactions commerciales, tout en estimant que l'utilisation des cryptomonnaies en Afrique subsaharienne continuera de croître tant que les habitants de la région seront confrontés à des problèmes que ces monnaies virtuelles peuvent résoudre, tels que la préservation de l'épargne en cas de volatilité économique et la possibilité d'effectuer des transactions transfrontalières dans des endroits où les contrôles des capitaux sont stricts.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

La tiktokeuse Faynara nominée à la Nuit des Stars Awards

La tiktokeuse Faynara nominée à la Nuit des Stars Awards

Qualification des lions en 1/8 de finale : Vague d'émotion sur la toile

Qualification des lions en 1/8 de finale : Vague d'émotion sur la toile

'Nous n'avons pas reçu de Rolls Royce', affirme Hervé Renard

'Nous n'avons pas reçu de Rolls Royce', affirme Hervé Renard

Pape Bouba si fier…

Pape Bouba si fier…

L'ancien président chinois Jiang Zemin est décédé à 96 ans

L'ancien président chinois Jiang Zemin est décédé à 96 ans

Elon Musk a réactivé le compte Twitter de Donald Trump

Elon Musk a réactivé le compte Twitter de Donald Trump

Retour sur les matchs de l’Angleterre contre les équipes africaines en Coupe du monde

Retour sur les matchs de l’Angleterre contre les équipes africaines en Coupe du monde

Coup de tonnerre dans l'affaire Al-Khelaïfi

Coup de tonnerre dans l'affaire Al-Khelaïfi

Le Sénégal capte 25,9 milliards FCFA sur le marché de l'UMOA

Le Sénégal capte 25,9 milliards FCFA sur le marché de l'UMOA