Employabilité : le Sénégal adopte officiellement le statut national de l’Etudiant-entrepreneur

Le Statut National de l’Étudiant-Entrepreneur (SNEE) a été officiellement lancé au Sénégal par l’Agence Universitaire de la Francophonie.

Moussa Baldé, ministre Sénégalais de l'Agriculture

Maintenant, c’est officiel. Le Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation du Sénégal (MESRI), Prof. Moussa BALDE, a lancé officiellement, au côté́ du Recteur de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), Prof. Slim KHALBOUS, le Statut National de l’Etudiant-Entrepreneur (SNEE). La cérémonie s’est déroulée ce mardi 24 janvier 2023, à l’Université Amadou Mahtar Mbow (UAM) à Diamniadio, en présence de plusieurs acteurs économiques et autorités universitaires.

Il s’agit d’un programme dédié au développement et à l’institutionnalisation de la culture entrepreneuriale dans différents pays en Afrique subsaharienne et dont l’objectif est de développer l’entrepreneuriat-Etudiant pour l’innovation et la recherche. L’idée d’un statut particulier pour les étudiants qui sont entrepreneurs ou qui envisagent de le devenir était expérimentée depuis quelque temps au niveau de l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP).

Après le lancement de ce même statut au Maroc, en Tunisie et au Liban à travers les deux projets dédiés au développement de l’entrepreneuriat étudiant, (SALEEM et DEEL), l’AUF a lancé en janvier 2022, le Programme ENTREPRENDRE, pour poursuivre cette initiative et étendre la création de ce statut, en étroite collaboration avec les Ministères en charge de l’Enseignement Supérieur, dans 9 autres pays pilotes : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Haïti, Maurice, Sénégal et bientôt la République de Guinée.

Le statut SNEE est une reconnaissance accordée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et délivré, par délégation du Ministère, par l’université. Les étudiant·e·s et jeunes diplômé·e·s bénéficiaires de ce statut pourront être à la fois reconnu·e·s pour leurs travaux réalisés, pourront mettre en œuvre leurs projets entrepreneuriaux, être accompagné·e·s et encadré·e·s par les pôles de préincubation entrepreneuriale (PPE) situés au sein des Centres d’Employabilité Francophones (CEF) de l’AUF.

Figurant dans le quatrième pôle de la Stratégie 2021-2025, ce programme a pour objectif la mise en place d’un dispositif national officiel pour les étudiants-entrepreneurs au sein des systèmes d’enseignement supérieur dans les pays bénéficiaires qui sont au nombre de 08 pour le moment. L’AUF va aussi créer des pôles d'accompagnement des étudiants-entrepreneurs au sein des établissements partenaires dans chacun des pays bénéficiaires.

ADVERTISEMENT

L’AUF apporte ainsi une réponse concrète au défi de l’employabilité de la jeunesse francophone et participe au renforcement des liens entre le monde académique et le monde socio-économique.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Véhicules de la présidence volés : des marabouts et des généraux...

Véhicules de la présidence "volés" : des marabouts et des généraux...

Kush : cette nouvelle drogue qui ravage l'Afrique de l'ouest

Kush : cette nouvelle drogue qui ravage l'Afrique de l'ouest

Vol en réunion : quatre malfaiteurs amputent les doigts de leur victime

Vol en réunion : quatre malfaiteurs amputent les doigts de leur victime

Tabaski : les populations invitées à ne pas jeter des déchets dans les caniveaux

Tabaski : les populations invitées à ne pas jeter des déchets dans les caniveaux

UGB : 163 étudiants dépistés de l’hépatite B

UGB : 163 étudiants dépistés de l’hépatite B

Gare du TER de Colobane : un Malien arrêté avec 25 sachets de kush

Gare du TER de Colobane : un Malien arrêté avec 25 sachets de kush

Un douanier et son épouse arrêtés pour avoir grugé de 200 millions FCFA des commerçants

Un douanier et son épouse arrêtés pour avoir grugé de 200 millions FCFA des commerçants

Révélations sur le Sénégalais malmené par des Chinois

Révélations sur le Sénégalais malmené par des Chinois

ADVERTISEMENT