Le Japon a injecté plus de 1216 milliards au Sénégal en 63 ans

La coopération entre Sénégal et le Japon est fructueuse, et pour cause. Tokyo a injecté environ 1.216 milliards FCFA au Sénégal « de 1960 à nos jours ».

Izawa Osamu, ambassadeur du Japon au Sénégal et Oulimata Sarr, ministre sénégalais de l'Economie

Mme Oulimata Sarr, ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, et Izawa Osamu, ambassadeur du Japon au Sénégal, ont présidé hier le Comité de suivi de la coopération entre le Sénégal et le Japon.

A cette occasion, M. Izawa a fait le bilan, plus qu’encourageant, de la coopération entre les deux pays qui a commencé dès l’accession du Sénégal à l’indépendance en 1960. Et relève-t-il, « de 1960 à nos jours, un montant cumulé de 1216 milliards 220 millions de francs Cfa a été accordé au Sénégal aux titres de la coopération financière et de la coopération technique. Près de 1300 experts et 1200 volontaires japonais ont été envoyés au Sénégal pour mettre en œuvre la coopération sur le terrain. Des résultats concrets ont été constatés comme l’augmentation du taux d’autosuffisance en riz ».

Un échange de notes a été signé à l’occasion de ce comité. Il s’agit du programme de bourses pour les fonctionnaires sénégalais pour apprendre la technologie et l’expérience de développement du Japon afin de mettre leurs acquis au service de l’émergence du Sénégal, pour un montant d’environ 1 milliard 135 millions de francs Cfa.

Mme Oulimata Sarr ministre de l'Economie a rappelé que le portefeuille actif des initiatives de la coopération japonaise comprend « près d’une trentaine de projets » dans les secteurs englobant l’éducation, la formation professionnelle, la santé, l’agriculture, la pêche, l’hydraulique, l’assainissement, les infrastructures et l’environnement.

Ce portefeuille « est essentiellement composé de projets d’assistance technique et comporte des projets en cours de grande envergure », a-t-elle souligné, en citant la construction de l’usine de dessalement de l’eau de mer à Dakar, l’appui budgétaire à la Couverture maladie universelle (CMU), la réhabilitation du môle 3 du Port autonome de Dakar.

ADVERTISEMENT

Il s’y ajoute, selon la ministre, « la réhabilitation d’urgence et le renforcement du réseau de distribution énergétique dans la région de Dakar, l’appui budgétaire au programme de soutien au secteur de l’éducation. »

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Les Kenyans rendent un dernier hommage à Kelvin Kiptum au stade d'Iten

Les Kenyans rendent un dernier hommage à Kelvin Kiptum au stade d'Iten

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Suspension de Krépin Diatta : la FSF saisit la FIFA

Suspension de Krépin Diatta : la FSF saisit la FIFA

Emprisonnement de Ngagne Demba Touré: Juan Branco charge les greffiers

Emprisonnement de Ngagne Demba Touré: Juan Branco charge les greffiers

ADVERTISEMENT