Le 'Ndeweneul' du FMI au Sénégal : 1300 milliards FCFA accordés en facilité de crédit

Le FMI a accordé au Sénégal 1300 milliards FCFA au titre des services pour le Mécanisme élargi de crédit (MEC) et la Facilité élargie de crédit (FEC).

Ministère des Finances Sénégal

Le Conseil d'administration du FMI a approuvé une Facilité Elargie de Crédit (FEC) et un Mécanisme Elargi de Crédit (MEC) d'un montant de 1,51 milliard de dollars (900 milliards de F CFA), et une Facilité pour la Résilience et la Durabilité (FRD) d'un montant de 324 millions de dollars avec le Sénégal. Tout mis ensemble, le Trésor public va se retrouver avec plus de 1300 milliards FCFA accordés par le FMI.

Le programme soutenu par le MEC/FEC aidera à répondre aux besoins prolongés de balance des paiements du Sénégal et à remédier aux déséquilibres macroéconomiques. Les priorités politiques dans le cadre du programme MEC/FEC portent sur la réduction des vulnérabilités de la dette à travers un assainissement budgétaire favorable à la croissance, le renforcement de la gouvernance et la mise en œuvre de réformes pour une croissance plus inclusive et plus riche en emplois.

La FRD vise à relever les défis structurels à plus long terme liés au changement climatique et à la mise en œuvre des politiques climatiques. La FRD soutiendra les objectifs d'atténuation du changement climatique du Sénégal, accélérera l'adaptation du pays au changement climatique et soutiendra les travaux visant à intégrer les considérations relatives au changement climatique dans le processus budgétaire.

Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un accord de 36 mois au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC) et du Mécanisme Elargi de Crédit (MEC) d'un montant de 1 132,6 millions de DTS (environ 1,51 milliard de dollars) avec le Sénégal. Le Conseil d'administration a également selon une note rendue publique, approuvé un accord au titre de la Facilité pour la résilience et la durabilité (FRD) de 242,7 millions de DTS (environ 324 millions de dollars).

Le programme soutenu par le MEC/FEC aidera à remédier aux déséquilibres macroéconomiques en réduisant les vulnérabilités de la dette, à renforcer la gouvernance et à assurer une croissance plus inclusive et riche en emplois. L'accord au titre de la FRD vise à relever les défis structurels à plus long terme liés au changement climatique par la mise en œuvre de politiques climatiques appropriées.

ADVERTISEMENT

La décision du Conseil d'administration selon la même source permet un décaissement immédiat équivalent à 161,8 millions de DTS (environ 216 millions de dollars) au titre de MEC/FEC. "L'économie sénégalaise a été durement touchée par différents chocs, notamment la hausse des prix des denrées alimentaires et de l'énergie, le resserrement des conditions financières, la faiblesse de la demande extérieure et l'appréciation du dollar américain.

Le pays fait également face à de multiples défis, notamment une insécurité régionale accrue et des tensions sociopolitiques croissantes à l’approche des élections présidentielles de l'année prochaine. En conséquence, l’année 2022 a été u difficile. La croissance a ralenti à 4,0 %, l'inflation s'est accélérée à 9,7 % et les déficits budgétaire et courant ont augmenté" a confié le document.

Selon qui, malgré ces défis, les autorités sont déterminées à entreprendre un assainissement budgétaire favorable à la croissance afin de contenir le déficit budgétaire à 3 % du PIB d'ici 2025. Pour cela, elles entendent redoubler d’efforts pour augmenter les recettes et améliorer l'efficience des dépenses, notamment en supprimant progressivement les subventions dans le secteur de l’Energie.

Ces efforts devraient contribuer à reconstituer les cousins budgétaires et à permettre à la dette publique d’être sur une trajectoire résolument descendante à moyen terme. Les autorités se sont également engagées à renforcer les cadres de gouvernance, de transparence et de lutte contre la corruption.

À l'issue de la discussion du Conseil d'administration, M. Kenji Okamura, directeur général adjoint et président par intérim, a confié que malgré les progrès réalisés dans le cadre des précédents programmes soutenues par le FMI, les finances publiques et la stabilité extérieure du Sénégal ont été gravement mises à rude épreuve par la succession de chocs extérieurs défavorables et les problèmes de sécurité régionale. E

n réponse, les autorités mettent en œuvre une stratégie d'assainissement budgétaire favorable à la croissance visant à préserver la viabilité de la dette, à renforcer la gouvernance et à promouvoir une croissance inclusive, appuyée par des dispositifs du Mécanisme Elargie de Crédit/Facilité Elargie de Crédit.

La réduction des vulnérabilités croissantes de la dette nécessite une mise en œuvre résolue de la stratégie d'assainissement budgétaire ancrée sur les engagements d'atteindre un déficit budgétaire de 3 % du PIB d'ici 2025.

Du côté des recettes, la mise en œuvre de la stratégie de mobilisation de recettes à moyen terme devrait être accélérée pour améliorer la mobilisation des recettes, notamment par la rationalisation des exonérations de TVA et l'élargissement de l'assiette fiscale.

Du côté des dépenses, une élimination progressive des subventions énergétiques non ciblées est une priorité, qui devrait s'accompagner de mesures visant à renforcer les filets de sécurité sociale existants.

Une gestion prudente de la dette et une surveillance renforcée d'emprunt des entreprises publiques et des opérations de partenariat public-privé sont essentielles pour atténuer les risques pesant sur la viabilité de la dette" a-t-il indiqué.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix de Bambey !

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey !

ADVERTISEMENT